Attention au shopping de dernière minute


Par jean-marc

Vos emplettes de Noël ne sont pas encore terminées, ou pas même commencées? Attention, car le bouton de panique,  situé sur l’envers de votre portefeuille, va bientôt clignoter rouge vif.  Les commerçants, vous voient venir de loin et savent très bien comment tirer avantage de la situation. Ils tendent des pièges bien dissimulés pour apaiser cette panique!


 

Les prévisions économiques aux États-Unis indiquent que les consommateurs dépenseront environ 6 % de plus cette année pour les cadeaux, montant la facture totale à 660 $.  Des messages subliminaux, mis en place à l’entrée des boutiques et grands magasins, misent énormément sur la vulnérabilité des retardataires aux poches clignotantes pour vider leurs tablettes.

Voici quelques trucs pour éviter les pièges de dernière minute.

 

La porte imaginaire 

La stratégie du détaillant est d’attirer le consommateur pressé en maquillant l’ambiance. Ils installent soigneusement à l’entrée du magasin, des articles festifs relativement peu coûteux et grandement réduits.  Le message visuel, destiné à la personne au porte-monnaie clignotant, est de l’attirer à franchir une porte imaginaire par le biais de prix incroyables, l’inciter à s’enliser entre les étalages aux aubaines plus ou moins fracassantes…

 

La règle de trois

Lorsqu’un détaillant veut écouler un article particulier, il utilise la technique de la règle de trois qui fonctionne à tout coup! Prenons par exemple un sac à main a 50 $ qui se vend mal car la courroie est trop courte. La tactique est donc de l’encadrer avec une option moins chère et une beaucoup plus coûteuse. La plupart des acheteurs choisiront le sac du milieu, pensant qu’ils font une sorte de compromis entre l’escompte et le luxe. Mais en bout de compte, ce n’est pas la meilleure option!

 

L’ambiance

La cadence de la musique est un autre message subliminal qui bat au même rythme que le clignotement du bouton de panique.

Les airs de Noël  mettent dans l’ambiance et le consommateur se sent à la fois heureux, nostalgique et surtout généreux! Souvent, des odeurs de pin ou de cannelle flottent et rendent encore plus réel la magie du temps des Fêtes, faisaint oublier le budget.

 

Le piège de la livraison gratuite 

Ceux qui détestent les foules dans les magasins favorisent l’achat en ligne car en plus de retrouver les mêmes rabais, la livraison est offerte gratuitement! Mais attention! Ceci n’est qu’un outil pour vous faire dépenser davantage.

La plupart des boutiques virtuelles exigent un montant minimum pour qualifier pour l’expédition gratuite, incitant l’internaute à monter sa facture. Avez-vous noté qu’il manque toujours un petit deux ou cinq dollars d’achat pour éviter des frais de dix dollars de transport? Et qu’aucune marchandise ne coute que deux ou cinq dollars. Il faut donc farcir la facture d’un autre petit cadeau de 20 $, pour en sauver dix. Et si les retours sont gratuits, il est probable que vous serez tenté d’acheter quelque chose de superflus, que vous ne retournerez jamais!

Que vous soyez tombé dans un piège ou non, au bout du compte, les cadeaux sont achetés et tout repose sur le dos du livreur. Le budget est possiblement dépassé, mais la mission est accomplie…

Au nom de toute l’équipe du Soleil de la Floride, nous souhaitons à tous nos amis lecteurs et annonceurs, un très Joyeux Noël!

Christmas presents under the tree