Saison des ouragans 2019 La bataille des prévisions…

Saison des ouragans 2019 La bataille des prévisions…


Par Denise Dumont

La saison cyclonique sur l’Atlantique nord a été plutôt ravageuse depuis quelques années. Les deux institutions les plus
reconnues dans la prévision de ces phénomènes s’accordent à dire que pour 2019, les tempêtes seront légèrement moins fréquentes qu’en 2018. Mais il ne faut pas se leurrer, car les mouvements seront tout de même au-dessus de la normale.

Cette saison redoutée débute le premier juin et se termine le 30 novembre avec un pic d’activité en août, septembre et octobre.

Pour l’instant, les chercheurs renommés du Colorado State University (CSU) qualifient cette prochaine saison de légèrement moins active que celle de l’an dernier. Leur prédiction indique 13 tempêtes nommées, cinq ouragans dont deux d’intensité majeure. Quant au Weather Company Forecast , il avance une possibilité de 14 tempêtes nommées, sept ouragans dont trois majeurs. En 2018, la saison a produit 15 tempêtes nommées, huit ouragans dont deux majeurs : Florence, de catégorie quatre, et Michael, de catégorie cinq. Pour mettre les choses en perspective, une saison moyenne ou normale, selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), est caractérisée par 12 tempêtes, six ouragans dont trois d’intensité majeure de catégorie trois (vents de 111-129 mph), quatre (130-156 mph) ou cinq (157 mph et plus).

Vers la Floride ou le Golfe du Mexique ?

Comme indiqué sur la photo, ces tumultes prennent généralement naissance à Cap-Vert, une série de petites îles située à la hauteur du Sénégal en Afrique du Nord. Si la dépression atteint le statut d’ouragan, c’est lorsqu’elle frôle ou frappe les îles des Caraïbes qu’elle peut être menaçante pour les Floridiens du Sud. Sa trajectoire est alors anxieusement anticipée.

Le malheur pour nous sur la côte est de la Floride, c’est lorsque l’ouragan bifurque en direction nord et vient nous frapper pour faire des ravages en toutes directions. (Trajectoire 1) L’autre possibilité, c’est qu’après avoir atteint les Caraïbes, l’ouragan pénètre dans le dans le golfe du Mexique pour toucher terre au Texas, en Louisiane, en Alabama et/ou à l’extrême nord-ouest de la pan handle. (Trajectoire 2)

Les noms pour 2019
Il existe une procédure très stricte établie par l’Organisation météorologique mondiale, pour approuver la liste des noms des ouragans sur l’Atlantique. Cette liste est bien distincte de celle des tempêtes nommées sur le Pacifique. Au début des années 50, les météorologues ont réalisé que l’utilisation de noms courts et faciles à retenir réduisait la confusion lorsque deux ou plusieurs tempêtes se produisaient en même temps sur les deux océans.

Du côté de l’Atlantique, la liste de nom revient aux six ans. La seule instance où une liste est altérée, c’est lorsqu’une une tempête est si meurtrière ou coûteuse que l’utilisation future de son nom pour une autre tempête serait inappropriée. En 2018, Florence et Michael ont été retirés au même titre qu’Andew, Katrina, Sandy et Harvey. En 2019 nous retrouverons : Andrea, Barry, Chantal, Dorian, Erin, Fernand, Gabrielle et Humberto. À noter qu’Andrea a été baptisée tempête subtropicale le 24 mai dernier après avoir atteint des vents de 40 mph. Elle s’est éteinte en 24 heures.

Les révisions sur les données du système atmosphérique sont prévues pour le 4 juin, 2 juillet et 6 août.

Le Soleil de la Floride est la source première d’information en français sur la Floride. Aimez-nous sur Facebook ou abonnez-vous gratuitement sur notre site web (www.leSoleildelaFloride.com) pour les mises à jour en direct sur les tempêtes tropicales.