Aéroport: Puzzle en place: Bordel redressé à l’aéroport

Aéroport: Puzzle en place: Bordel redressé à l’aéroport


Par Le soleil de la Floride

Trouver un espace de stationnement à l’aéroport d’Hollywood-Fort Lauderdale prend trop souvent l’allure d’un véritable casse-tête, pour ne pas dire qu’il met régulièrement les nerfs en boule.

 

Aussi, retrouver sa voiture sur ces stationnements, surtout pour ceux qui quittent pour une période d’une semaine ou plus, devient souvent un incroyable casse-tête, pire parfois que de chercher une aiguille dans une botte de foin. Enfin.

D’ici votre retour en Floride la saison prochaine, des lumières seront placées sur chaque étage avec des signaux lumineux verts, vous indiquant les espaces libres.

Les responsables de l’aéroport ont donc décidé de dépenser plus de cinq millions de dollars, autant pour faciliter le stationnement que pour aider au retour à sa voiture dans toutes les circonstances.

Un vaste système de panneaux électroniques et un réseau de guidage par caméra et feux de signalisation permettront de trouver une case dans cet immense garage et pour retracer son véhicule dans un laps de temps raisonnable.

De plus, il sera possible d’utiliser son téléphone intelligent pour payer les frais de stationnement en plus d’avoir le loisir de réserver sa case dans des zones un peu plus éloignées des terminaux où se trouvent votre départ en avion.

Des caméras de sécurité seront également mises en place pour suivre les automobiles volées par exemple et filmer des véhicules qui pourraient causer des dommages à une autre auto.

Ces mêmes caméras capteront les plaques d’immatriculation dans le but d’aider ceux qui sont à la recherche de leur véhicule. Avec votre téléphone intelligent vous pourrez composer le numéro de votre billet de stationnement ou celui de votre plaque d’immatriculation et grâce à la caméra mobile, votre voiture sera retracée.

Inutile de dire que toute cette initiative ne sera pas un luxe.

Des services de voituriers deviendront disponibles sur les trottoirs des garages où il sera possible de déposer ses bagages avant de se rendre à son stationnement.

Des navettes circuleront à certaines distances de l’aéroport pour permettre aux automobilistes de faire des économies en laissant leur véhicule à des endroits où les prix sont plus abordables.

L’achalandage

Toutes les informations seront affichées afin de renseigner et sensibiliser les utilitaires sur toutes ces nouvelles commodités mises à leur disposition.

Tout ce remodelage permettra de diminuer la circulation à l’intérieur des garages de l’aéroport.

Pour éviter les coûts trop élevés du stationnement, certains voyageurs commencent à suggérer de se faire conduire à l’aéroport par des valets de l’hôtel qu’ils occupent, puisque les frais pour la voiture sont moins onéreux qu’à l’aérogare.

La nouvelle piste pouvant accueillir les plus gros avions a fait bondir l’achalandage et un nombre record de passagers a été enregistré l’an dernier, atteignant les 24,6 millions.

L’aéroport offre 15 400 cases pour stationner les automobiles dont 7 800 dans les garages pour le public, 900 pour les voiturier, 3 000 pour les compagnies aériennes et les employés des concessions en plus de 7 750 autres sur un lot à l’ouest de l’autoroute 95.

Pourtant, les revenus de stationnement ont diminué passant de 47,7 millions en 2008 à 41,8 en 2014.

Ce que l’on ne sait pas encore, c’est à quel coût le client profitera de ces services, si coût il y a bien entendu.

Reste que les dirigeants de cette immense plate-forme du voyagement n’avaient plus vraiment le choix d’apporter des améliorations à ce véritable bordel que devenait le stationnement à l’aéroport.