Brigitte Leblanc et sa mission


Par Sandra Belzile

Elle a l’oreille absolue et joue de huit instruments même si elle ne lit pas la musique. Authentique, intense et douée, les 35 ans de carrière de Brigitte Leblanc font d’elle une femme artiste épanouie et équilibrée, qui ne lâchera pas le métier.

« Je suis venue au monde en tapant des pieds » dit-elle. « C’est un don, je suis née comme ça. La musique est en moi. En fait, c’est le métier qui m’a choisie. C’est une mission, c’est ma mission ». Cette année représente ses 35 ans de carrière et c’est bien peu dire pour la femme de 52 ans qui est née au cœur d’une famille d’artistes. « Je retiens ça de mes parents. J’avais plein d’autres rêves, mais la musique me prenait par le cou. C’est inexplicable. C’est plus fort que moi, je suis poussée vers ça.» À neuf ans, Brigitte performait déjà dans des groupes aux Îles-de-la-Madeleine, sa terre d’origine. C’est à 16 ans qu’elle a quitté l’endroit pour aller vivre de sa musique.

 

Écrire, une thérapie

« Autour de 13-14 ans, j’allais au bord de la mer avec ma guitare et j’écrivais des chansons. Jeune, je vivais des déchirures. Je suis une fille sensible et extrémiste dans tout. Je suis authentique, entière et c’est aussi dur à vivre. Tu te sens à part des autres, isolée et tu écris. Y’en a d’autres qui écrivent pour moi aussi. Les gens se collent à moi. Ça l’air que je suis inspirante à écrire des chansons pour moi. » Comme l’écrivain Sylvain Rivière, qui a écrit de nombreuses chansons pour elle ou encore Manuel Brault. Brigitte a composé beaucoup de ses propres musiques et a produit huit albums dont les titres en disent long sur son parcours et évolution : Dérive (1988), Fragile (1990), Ma vraie nature (1993), De Pointe-aux-Loups à La Fayette (1998), Brigitte Leblanc chante Sylvain Rivière (2001), Je ne serai jamais partie (2007), Gitane du Nord (2013) puis la participation à l’album Ultra Party avec André Lejeune (2013).

 

« Quand je suis partie à l’âge de 16 ans, je n’avais pas vécu mon adolescence. Je suis passée d’une vie d’enfant à une vie d’adulte sans transition. C’est avec l’album « Ma vraie nature » que l’adolescente apparaissait, sensible et avec la rage de la musique, de l’amour et avec le cadeau de la vie, qui est désarmant. J’ai compris que peu importe ce qui peut arriver, tout revient dans l’ordre. En 1993, c’était comme une révolte. J’étais dans ma période de rock n’ roll, blues. Je m’exprimais comme femme. J’avais de la difficulté à accepter le suicide de ma sœur, c’était trop dur, ça m’a pris 10 ans… Avec cet album, j’ai trouvé l’amour, c’est là qu’on m’a reconnue et j’ai fait beaucoup de télé. »

 

L’accident

En 1996, un accident d’auto lui a fait perdre la fonction de l’œil gauche et de l’oreille droite. Brigitte a pris du temps à accepter cette perte et pensait qu’elle ne pourrait plus jamais faire de musique. Elle a été un an sans en faire. Elle a sombré dans l’alcool. « C’est la passion pour la musique qui m’a guérie et qui m’a fait sortir de ça. Ça m’a fait beaucoup travailler sur moi et ça n’a pas pris des mois, mais des années. Si je n’avais pas eu ces épreuves, je ne serais pas la femme que je suis aujourd’hui, plus sage, épanouie et équilibrée. » C’est quelques années plus tard qu’elle a rencontré Kevin, en Floride, son mari pour lequel elle a toute son affection. « Il a été patient avec moi. Dans l’fond, mon équilibre, c’est Kevin. Il m’a sauvé et j’ai arrêté de boire avec lui. Et l’album « Gitane du Nord » a fait la paix avec mon passé, avec moi-même. C’est mon plus bel album. »

 

Livre et avenir

Et la carrière de Brigitte Leblanc prend de l’expansion! « Sylvain Rivière m’a écrit tellement de chansons. C’est grâce à lui que j’écris mon livre. C’est lui qui m’a convaincue. Il a aligné mes chapitres. Il est mon guide. Il m’a aidée beaucoup dans ma carrière. Le livre sortira en 2019 et l’album va aller avec ». Cela fait trois ans que Brigitte travaille sur le projet. Puisqu’elle déborde de contrats et d’activités, la sortie du livre et du nouvel album prend son temps. Puis, ce n’est pas terminé! Brigitte déclare : « J’espère que je vais mourir sur la scène, je ne me vois pas arrêter. À 80 ans, j’aurai encore ma carrière. Je vais ralentir, mais je n’ai pas de retraite en vue. »

Brigitte Leblanc sera en spectacle le mercredi 28 février au Bistro 1902 à Hollywood Beach, FL.

brigittedesiles@gmail.com