Être locataire en Floride

Être locataire en Floride


Par Le soleil de la Floride

Les locataires du Sud de la Floride portent un fardeau monétaire plus lourd que n’ importe où ailleurs aux États-Unis.

Soixante-deux pour cent des locataires dans les comtés de Palm Beach, Broward et Miami-Dade, ont à débourser au moins 30 pour cent de leurs revenus bruts sur les coûts de logement, et 35 pour cent consacrent au moins la moitié de leur revenu au loyer.  Les deux pourcentages sont les plus élevés des 100 plus grandes régions métropolitaines du pays.

Les analystes disent que les consommateurs devraient garder les frais de logement mensuels à pas plus de 30 pour cent de leurs salaires, mais c’est plus difficile en Floride du Sud parce que la plupart des salaires sont stables et la concurrence pour la location est en plein essor, en particulier parmi les anciens propriétaires et les jeunes professionnels.

Qui plus est, après des années de pratiquement aucune construction d’appartements, les constructeurs sont à rattraper le temps perdu, mais la plupart construisent des propriétés de vacances haut de gamme qui sont largement inabordables pour les classes inférieures et moyennes.

 En ce moment, c’est un marché de luxe, alors pourquoi les constructeurs se soucieraient-ils de construire quoi que ce soit d’autre? Toutes les nouvelles constructions sont adaptées à des gens qui ont de l’argent. Même si les augmentations de loyer se stabiliseront, les constructeurs vont continuer à favoriser les communautés de luxe parce que la marge de profit du constructeur est plus grande.

Le loyer moyen des appartements dans le comté de Broward pour novembre était de 1 553 $, en hausse de 8 pour cent sur un an plus tôt. Le loyer moyen de Palm Beach County était à 1 520 $, soit six pour cent de plus qu’un an plus tôt. Les loyers dans Miami-Dade ont augmenté de 5 pour cent à 1 609 $.

Le revenu médian des ménages dans la région des trois comtés était de 48 458 $ l’an dernier, selon les derniers chiffres de l’US Census Bureau. C’est 5 199 $ de moins que la moyenne américaine de 53 657 $. Parmi les 30 plus grandes régions métropolitaines interrogées par le Bureau du recensement, seulement Tampa avait un revenu médian des ménages inférieur à celui du Sud de la Floride.

Les anciens propriétaires et les jeunes professionnels ne peuvent pas se qualifier pour les prêts hypothécaires, ou ils choisissent de ne pas acheter de sorte qu’ils peuvent se déplacer plus facilement le moment venu. Mais la commodité a un prix: Beaucoup de locataires lésinent sur la nourriture et les soins de santé pour faire face à l’augmentation inévitables du prix du loyer.

Les consommateurs du Sud de la Floride, qui achètent des maisons auront des paiements mensuels moins chers que ceux qui louent. Mais le problème pour les locataires c’est d’accumuler un dépôt suffisant pour faire l’acquisition d’une propriété car avec 50 % de son revenue en loyer, il ne reste rien pour économiser pour le dépôt pour l’acompte et les frais de fermeture, laissant le locataire coincé dans ce cycle où le loyer devient de moins en moins abordable.

Pas étonnant que le prix du loyer des unités meublés à court terme soit lui aussi en hausse. Il est de plus en plus difficile de trouver un condo bien situé à un prix abordable.

Si vous désirez une propriété en Floride, contactez un professionnel de l’immobilier, vous en trouverez plusieurs dans les pages de ce journal.

Bonne Année 2016