Prix à la baisse en vue ?


Par Sandra Belzile

Actuellement, le nombre de propriétés en vente au pays n’est pas en faveur des acheteurs, ce qui fait grimper les prix. Et si des personnes s’attendaient à ce que les coûts baissent d’ici quelque temps, ils pourraient s’avérer être dans l’erreur selon un article présenté par Florida Realtors.

Dans le texte, il est souligné que l’offre, comparativement à la demande, n’est pas excédentaire. Il est aussi mentionné qu’il n’y a pas une hausse des investisseurs immobiliers et que les normes de crédit sont assez strictes. Ce sont tous des signes qui témoigneraient qu’une chute de prix du marché immobilier serait étonnante.

Inventaire disponible
D’après Realtor.com, l’inventaire disponible sur le marché pourrait frapper son premier déclin en octobre 2019 si la tendance se maintient. À cet effet, le ralentissement de l’inventaire des condos et maisons est passé de 6,4 % en janvier 2019 à 5,8 % en février de la même année. Puis ce ralentissement a continué avec une décroissance à 4,4 % en mars et en avril, à 2,9 % en mai et à 2,8 % en juin.

Selon Danielle Hale, économiste en chef chez Realtor.com, le nombre de maisons à vendre pourrait atteindre son plus bas niveau au début 2020. Elle précise que jusqu’à présent, les bas taux d’intérêt n’ont pas tant attiré les acheteurs mais que si au courant de l’année un revirement se produisait à ce niveau, des records pourraient certainement être atteints. Les prix pourraient alors augmenter en raison d’un inventaire minime.

Taux d’intérêt
En ce moment, les taux d’intérêt ont légèrement augmenté, mais une baisse pourrait bientôt survenir selon un article de Florida Realtors, bien que les taux demeurent toujours plus bas qu’en 2018.
D’après les chiffres de la corporation Freddie Mac, en date du 15 juillet, une hypothèque à taux fixe sur 30 ans est en moyenne à 3,75 % alors que la semaine précédente elle était à 3,73 %. Tandis que l’année dernière, la moyenne s’élevait à 4,52 %. Quant au taux sur 15 ans, il a atteint une moyenne de 3,18 % alors qu’elle était en baisse la semaine d’avant avec 3,16 %. L’an dernier, la moyenne des taux sur 15 ans atteignait 3,99 %.

Du côté des taux variables sur cinq ans, la moyenne a grimpé à 3,45 % alors que la semaine précédente elle était à 3,45 %. Toutefois, à pareille date en 2018, elle était plus élevée et atteignait une moyenne de 3,74 %.

Économie
Selon M. Kather, économiste en chef chez Freddie Mac, l’économie se maintient sur un terrain solide même si des données suggèrent qu’elle s’affaiblit. Toujours selon M. Kather, le marché immobilier s’améliore graduellement et prend même de la vitesse, ce qui pourrait contribuer à la croissance économique.