La Floride augmente les impôts de façon étrange…


Par Le soleil de la Floride

La législature, en majorité républicaine, ne voulait pas prononcer ou faire allusion à l’expression «augmentation des impôts ». Les membres ont donc mis au point divers moyens d’augmenter les recettes de l’État, sans dire qu’ils augmentaient les taxes. Ils ont haussé les coûts et les frais de certains services et maintenant, ils infligent des amendes obligatoires sur certaines infractions pénales mineures.

Il y a plusieurs années, après le début de la récession de l’immobilier, le législateur a augmenté les coûts de 401 $ à 906 $ pour enregistrer une forclusion de prêts hypothécaires entre 50 000 $ et 250 000 $, et à 1 906 $ pour les prêts hypothécaires de plus de 250 000 $. La plupart de ces augmentations ont affecté la classe moyenne.

Cependant, l’argent de ces augmentations n’a pas été dirigé vers le bureau du greffier pour financer les officiers qui traitent ces demandes. L’argent a été redirigé vers les recettes générales de l’État de la Floride. Les législateurs ont voulu cette augmentation pour eux-mêmes et maintenant, les opérations du greffier sont sous-financées car le coût supplémentaire du traitement des cas de forclusion par le bureau du greffier, n’a pas été prévu dans le budget de l’État. La prochaine fois que vous trouvez que ça prend beaucoup de temps pour le retour des documents déposés au bureau du greffier, vous connaissez la raison de ce retard.

Un autre cas extrême est l’amende pour le crime de délit de racolage (surtout lorsque piégé par de belles femmes policières debout sur les coins de rue en attente pour vous de dire les mots magiques avant l’arrestation pour sollicitation à des fins de prostitution). Le montant de 290 $ qui était habituellement imposé par un juge de comté pour un tel délit a été changé en 2015 et en 2014. La législature de Floride a adopté une nouvelle loi, pas bien connue, exigeant le paiement d’une amende de 5 000 $ pour toute personne qui plaide coupable ou de non-contestation à ce type de charge, même si elle n’est pas jugée coupable par le tribunal. La nouvelle loi (Florida Statute 796,07) exige que la première tranche de 500 $ soit versée à l’administrateur de la cour du circuit pour les dépenses encourues en cour pour la drogue, et l’autre 4 500 $ va à l’État de la Floride au Département de l’enfance et de la famille. Je dirais que la nouvelle loi a été adoptée comme un moyen d’augmenter les recettes de l’État et d’éviter d’augmenter les impôts pour protéger les enfants et les familles.

Lorsque la législature de la Floride a doublé le coût des vignettes des plaques d’immatriculation pour renflouer leurs goussets sans hausser les impôts, ils ont référé à cette hausse comme étant seulement une augmentation des frais de service. Le public était tellement indigné sur cette mesure législative que l’année dernière, le législateur a annulé l’augmentation.

Les membres de la législature de l’État sont contrôlés par des groupes d’intérêts spéciaux qui ont donné de grosses sommes d’argent pour leurs campagnes et leurs comités de réélection, et le public est en train de se révolter.

Au niveau national, les deux partis politiques ont maintenant des candidats à la présidentielle qui se battent contre l’établissement à Washington, où le Congrès ne travaille que quelques jours par semaine et ne fait passer, la plupart du temps, que les intérêts spéciaux de la législature.