Rien ne bouge au Congrès américain!


Par Le soleil de la Floride

Il y a trois ans, nous avions écrit un article disant que deux sections du projet de loi sur l’immigration proposé au Sénat américain, auraient une incidence sur les Canadiens, mais que tout était au point mort. Nous faisions référence aux sections 4503 et 4504. L’article 4503 du projet de loi de réforme de l’immigration est intitulé «Encouraging Canadian Tourism to the United States ». Ceci aurait permis à certains Canadiens, à venir aux États-Unis en tant que visiteurs pour une période allant jusqu’à 240 jours dans une année civile au lieu des présents 180 jours. Pour qualifier, il fallait être citoyen canadien, avoir au moins 55 ans, posséder une maison au Canada et une aux États-Unis (ou une location pour la durée de la période de séjour aux États-Unis).

L’autre section du projet de loi était l’article 4504 intitulé «Retiree Visa». Celui-ci créait un nouveau type de visa à long terme pour les non-immigrants, non travailleurs. Cette option de visa était pour les personnes d’au moins 55 ans, ayant une couverture d’assurance-maladie aux États-Unis et un investissement de 500 000 $ en devise américaine en biens immobiliers (une ou plusieurs propriétés) à 100% de la valeur estimative. Il leur fallait conserver ces investissements immobiliers de 500 000 $ US ou plus, et habiter dans une résidence ayant une valeur de 250 000 $ ou plus pendant au moins 180 jours par année aux É-U.

Ces deux sections de la loi n’auraient jamais dû faire partie de la loi globale sur l’immigration! C’était clair que le projet de loi sur l’immigration serait mort dans l’œuf avec un Congrès américain divisé politiquement. La stratégie actuelle du Congrès américain est d’insérer une proposition visant à aider le pays, dans un projet de loi impopulaire, en espérant que ce projet de loi impopulaire puisse avoir une chance de passer au Congrès américain.

Cette semaine, le Congrès a fait s’écrouler quatre projets de loi distincts, relatifs à la lutte contre le terrorisme, qui auraient rendu plus difficile pour les terroristes d’acheter des armes servant à tuer les Américains dans ce pays. Avant le vote du 20 juin 2016, les deux partis (républicain et démocrate) savaient que les quatre projets de loi n’obtiendraient pas les 60 votes (super majorité) requis pour passer. Nos politiciens ont simplement gaspillé le temps et l’argent de tout le monde en les faisant voter parce que les membres locaux du Congrès, vont se servir de ces résultats pour se faire réélire en Novembre prochain dans leurs districts d’origine.

La question est donc; pourquoi voulez-vous mettre dans un projet de loi sur la réforme de l’immigration des États-Unis, un autre projet de loi pour encourager les Canadiens à investir et dépenser leur argent aux États-Unis? Pourquoi ce type de loi, visant à aider l’économie américaine en augmentant le nombre de touristes Canadiens qui dépensent leur argent ici, ferait partie d’un projet de loi impopulaire qui vise l’immigration illégale, principalement en provenance du Mexique, et qui n’a jamais eu la moindre chance d’être adoptée par le Congrès américain.

Avec 10 à 15 millions d’immigrants illégaux déjà aux États-Unis et une frontière américano-mexicaine encore ouverte aux illégaux, on pourrait penser qu’un projet de loi sur l’immigration serait au moins voté au Congrès américain actuel!

Aucune relation étroite spéciale, comme celle dans les années 50 et au début des années 60, n’existe entre les États-Unis et le Canada. Les Canadiens se plaignent souvent de la façon dont ils sont traités à la frontière américaine quand ils entrent au pays. Trop nombreux sont ceux interrogés comme des criminels quant au fond, tout ce qu’ils veulent faire, c’est de venir visiter les États-Unis, y dépenser leur l’argent ou investir.