Jacksonville et “ses” 5 plages

Jacksonville et “ses” 5 plages


Par Le soleil de la Floride

Située en bordure de la rivière Saint John, la ville s’est toujours trouvée à la croisée des chemins tant maritimes que terrestres. Les premiers à s’établir sur ses rivent furent les indiens Timucua, puis les européens. Tout d’abord, les Français de 1562 à 1565 avec à leur tête Jean Ribault et Goulaine de Laudonnière et la construction du Fort La Caroline en bordure du cours d’eau qu’ils avaient nommé Rivière de Mai. Puis, juste après cette tentative, il y a l’arrivée des Espagnols qui s’installèrent environ 50 km plus au Sud en construisant le fort San Matteo à Saint Augustine. Cette fortification en pierre est considérée, de nos jours, comme la plus ancienne des États-Unis.

JACKSONVILLE EN 2015

Si, en 1870, Jacksonville ne comptait que 1000 habitants, elle en compte aujourd’hui plus de de 850 000 et c’est la plus importante en terme de population de la Floride. Quand on évalue l’ensemble urbain relié à Jacksonville, on atteint le chiffre de 1,5 million de personnes avec 64% de blancs et 34% de noirs, qui est le pourcentage, pour ces derniers, le plus élevé de toutes les villes de la Floride. Notons également que la concentration des ressortissants d’origine arabe est importante et fait de Jacksonville, la dixième ville des États-Unis sur ce point.

Jacksonville a été par le passé très active pour défendre les droits des minorités noires aux États-Unis. Et si aujourd’hui elle est moins active dans ce domaine, elle présente en 2015 la particularité de faire partie de la « Bible Belt », villes où les églises sont très présentes et très actives. Plus de 350 000 fidèles fréquentent près de 800 églises évangélistes! La plus importante, la « First Baptiste Church of Jacksonville », regroupe près de 30 000 membres. Les catholiques romains ont, quant à eux, environ 50 églises pour 160 000 fidèles. À Jacksonville, la religion a sa place dans la vie sociale, pour ne parler que de ces deux groupes de chrétiens !

Une place de premier ordre en Floride

Depuis 1968, la ville et le comté ayant fusionné leurs structures administratives, constituent un ensemble territorial qui est le plus étendu en termes de superficie, aux États-Unis.

Une ville moderne et dynamique

Jacksonville possède le port maritime ayant les eaux les plus profondes du Sud des États-Unis, ce qui est pour elle un atout de premier ordre dans sa compétition avec Miami. En outre, comme toutes les villes modernes, elle possède un aéroport ultra fonctionnel. Une telle infrastructure lui permet de diversifier ses activités économiques dans beaucoup de domaines est en particulier l’industrie du film et de la télévision.

Troisième base militaire navale des États-Unis

II ne faut jamais oublier que la rade de Jacksonville/Mayport est un port naturel de première qualité, cela veut dire en termes militaires que c’est une zone stratégique. Ainsi, pendant la seconde Guerre Mondiale, la « Naval Air Station Jacksonville » ou « NAS JAX » a été un centre d’entraînement de premier ordre. L’escadrille des « Blues Angel » y a été basée à ses débuts, avant d’être transférée à la NAS Corpus Christ et finalement à la NAS Pensacola. En 2015, la NAS JAX emploie environ 225 000 civils et se place au 3e rang des bases navales militaires des États-Unis.

Une ville immense divisée en plusieurs secteurs

Conséquence directe de la rapide croissance de ses activités et de son importance territoriale, Jacksonville s’est progressivement divisée en quatre secteurs. Le Nord, le Sud, l’Ouest et l’Est.

L’Est de la ville est limitée géographiquement par « l’intracostal Waterway »; cette voie maritime parallèle à la côte qui sépare le continent des terrains et dunes donnant sur l’océan et où l’on retrouve de nombreuses petites stations balnéaires à proximité de la grande sœur de Jacksonville.

LE JACKSONVILLE « BEACHES »

Les plages de Jacksonville, connues localement sous l’appellation de « Beaches » ou simplement de « Beach », sont constituées par un groupe de villes et communautés situées sur la moitié nord d’une île de barrière, définie géographiquement par l’océan Atlantique à l’est, la rivière Saint John au nord, et l’Intracoastal Waterway à l’ouest. À l’origine, ce territoire était en fait une péninsule, mais quand en 1912 il fut décidé de creuser un canal long de 10 miles pour relier les rivières San Pablo, Tolomato et l’Intracoastal Waterway, une ile venait de naitre qui n’a toujours pas de nom officiel bien qu’actuellement on voudrait lui donner celui de San Pablo.

Les principales communautés, généralement identifiées comme faisant partie des plages de Jacksonville sont Mayport, Atlantic Beach, Neptune Beach, Jacksonville Beach (à ne pas confondre avec le qualificatif général) et Ponte Vedra Beach où l’on retrouve environ 70 000 résidents permanents. La particularité de ces petites villes, qui s’étaient développées grâce à la construction du chemin de fer, est d’avoir gardé leur statut de villes indépendantes de Jacksonville lors de sa fusion avec le comté en 1968, tout en établissant avec la ville centre, des relations étroites.

Jacksonville Beach

Connue par le passé sous le nom de Ruby, puis de Pablo Beach, l’actuelle Jacksonville Beach avec une population d’environ 22 000 résidents a une liaison directe par route et par rail avec la ville centre. C’est certainement la plage la plus fréquentée par les habitants de Jacksonville. Elle s’est développée autour de nombreux hôtels de luxes, et elle offre aux visiteurs de multiples activités de plage, une magnifique jetée et des lieux de divertissements comme le Sea Walk Pavilion, l’Adventure Landing ou encore le Freebird Live et bien d’autres.

Neptune Beach

Située directement en bordure de l’océan, cette petite station de 7 000 résidents était autrefois une partie de Jacksonville Beach dont elle s’est séparée en 1931, mais elle s’est peu développée comparativement à sa voisine

Atlantic Beach

Cette ville balnéaire d’environ 13 000 résidents a connu des débuts difficiles. En 1900, Flagler lors de la construction de la voie ferrée y implante également le Continental Hotel, un magnifique et luxueux établissement de 250 chambres, qui n’a pas connu le succès escompté et qui a dû fermer ses portes au moment de la première guerre mondiale et fini par passer au feu en 1919.

À notre époque, la construction du Mathews Bridge pour desservir la Station navale de Mayport, a certainement joué positivement dans le développement d’Atlantic Beach dont la vie économique vit en fonction d’un nouveau grand hôtel de luxe.

Mayport

La section la plus au nord de ce secteur du grand Jacksonville est occupée par Mayport qui, il faut le noter, a fait partie intégrante de la ville jusqu’en 1968. Son nom fait référence au premier nom donné par les Français à la Saint John River c’est à dire la « Rivière de Mai ». On y trouve également une ancienne école du nom de Ribault, aujourd’hui reconvertie en centre de recherches océanographiques et musée.

Depuis son ouverture en 1942, la Naval Station Mayport n’a cessé de se développer au point d’être aujourd’hui, la troisième plus grande base navale de la flotte de surface aux États-Unis. Le NS Mayport abrite la quatrième flotte de la marine américaine et il est capable d’accueillir 34 navires. La station possède également une piste de 2439m (8001 pieds) capable d’accueillir la plupart des avions du département de la Défense.

Compte tenu des activités très particulières de ce port, on comprendra facilement que les plages de ce secteur son peu fréquentées par les touristes mais par les adeptes de la pêche et par les résidents locaux qui en apprécient le côté très sauvage et peu urbanisé avec cependant quelques petits hôtels.

Ponte Vedra Beach

Presque à mi-chemin entre Jacksonville et Saint Augustine, cette petite localité qui s’est développée en bordure de l’océan tout en conservant un charme sauvage, est une destination de choix pour les touristes et les vacanciers.

Ponte Vedra Beach est une petite station balnéaire qui se trouve en fait, dans le troisième comté le plus riche de la Floride, se classant tout juste derrière Palm Beach County et Collier County (Naples). Elle est également connue pour ses liens avec le monde du golf, le PGA Tour et The Players Championship qui se joue au TPC de Sawgrass, ainsi que l’ATP Tour.

La station et la région offrent aux visiteurs des installations de premier ordre comme Le Ponte Vedra Inn and Club (AAA five diamonds resort), le Lodge and Club (four diamonds), et le Marriott de Sawgrass (three diamonds). Golf, tennis, et le canotage sont les autres activités les plus populaires. Entre les différents quartiers résidentiels bordant Ponte Vedra Boulevard, il y a beaucoup de points d’accès à la plage publique. Wakeboard, surf et ski nautique sont quelque unes des activités que l’on peut pratiquer en familles ou entre amis.

Pour la petite histoire, c’est ici que lors de la seconde guerre mondiale, un sous-marin allemand U-584 a débarqué un commando de quatre hommes (Operations Pastorius). Les quatre hommes, qui avaient déjà vécu aux États-Unis, ont débarqué dans la nuit du 16 juin 1942 transportant des explosifs et de l’argent américain. Après leur débarquement, ils ont rejoint Jacksonville Beach en longeant la plage, y ont pris un bus pour Jacksonville d’où ils sont partis en train à destination de Cincinnati et de Chicago. Le commando a été intercepté avant qu’il ne puisse mener à bien la mission. Les quatre hommes ont été jugés par un tribunal militaire et exécutés.

UNE DESTINATION SOLEIL

Ici les plages ne manquent pas et le « Jacksonville Beaches » offre aux visiteurs des centres récréatifs, un bon nombre de bars et discothèques ainsi que des boites de nuit. C’est également dans ce secteur que se trouvent le «Jacksonville Landing shoping center » et le « Riverwalk ».

Il ne faut pas oublier que juste à proximité de Jacksonville, se trouvent des dizaines de musées, de centres culturels et théâtres avec un calendrier d’événements culturels sans pareil, comme par exemple le « Jackson Jazz Festival », le second en importance aux États-Unis. Et pour les passionnés de la vie animale, ils y a le « Jackson Zoological Gardens » qui est le second Zoo de la Floride pour la diversité des animaux qui y sont.

Sources : Vous pouvez aussi consulter sur internet les sites suivants qui ont permis de documenter le sujet traité dans cet article : www.wikipedia.org – www.visitflorida.com et http://goflorida.about.com