LE  « TOURISME MÉDICAL »…  BIEN PLUS QU’UN LOISIR!

LE « TOURISME MÉDICAL »… BIEN PLUS QU’UN LOISIR!


Par Le soleil de la Floride

Pour la petite histoire, la notion de « tourisme » vient d’une pratique très ancienne que l’on retrouve en Europe dès le 16e 

siècle. Elle consistait à faire le « Grand Tour », une sorte de long voyage effectué par les membres des familles royales et les gens des plus hautes classes de la société pour découvrir leur royaume et rencontrer leurs sujets. 

À notre époque, il en est tout autrement, car le tourisme  se caractérise avant tout comme le fait de voyager;  pour son plaisir seul ou en groupe, hors de son espace et lieu de vie habituels, et éventuellement y rester de façon temporaire. 

Le « tourisme médical », apparu dans les dernières décennies, fait quant à lui référence aux personnes qui se rendent dans un pays autre que le leur pour obtenir un traitement et des soins médicaux. 

 

Un phénomène moderne répondant à un besoin 

Dans le passé, ce type de voyages était le fait de personnes résidant dans des pays moins développés à la recherche de centres médicaux majeurs se trouvant dans des pays très développés et pouvant leur offrir des traitements non disponibles chez eux. Cependant, aujourd’hui on trouve de plus en plus de personnes se déplaçant de pays développés vers des pays en développement ayant acquis des techniques de soins comparables, mais  offerts à des prix plus bas ou encore pour bénéficier de services médicaux non disponibles ou illégaux dans leur pays d’origine.

Bien que le tourisme médical couvre un large éventail de domaines axés sur la santé, allant du traitement préventif et médical, ou encore de la cure et à la rééducation, etc., on note qu’actuellement il se situe principalement dans trois spécialités : celle des chirurgies plastiques ou des traitements similaires, mais aussi celle des soins dentaires et finalement celle des programmes de fertilité. 

 

Miami au centre des destinations du Sud de la Floride 

Depuis des décennies, une température clémente, des palmiers, un ciel bleu, des plages, des sports nautiques et des terrains de golf ont fait du Sud de la Floride un lieu privi-légié pour le tourisme balnéaire. Très rapidement cependant, sans faire de bruit, le tourisme médical s’est implanté, comme on peut s’en douter dans la grande région de Miami attirant des patients nationaux et internationaux. Les spécialistes estiment qu’en 2014, cela a rapporté 6 milliards de dollars à l’état, générés par la présence de quelques 300 000 à 400 000 patients ayant bénéficiés de traitements et de soins de santé à la fine pointe de la technologie. Certains ont bénéficié de soins pour de la dentisterie esthétique et/ou de la chirurgie plastique, deux champs de discipline très implantés dans la région et d’autres ont bénéficié de traitements cardiovasculaires, de services d’oncologie ou encore de soins d’orthopédie qui sont trois autres disciplines qui attirent des patients venant de l’extérieur de la Floride ou de l’étranger, car non disponibles là où ils vivent.

Le Sud de la Floride offre une grande diversité de centres de santé et les patients peuvent choisir entre Miami, et Palm Beach ou Broward des secteurs moins bruyants et plus résidentiels pour des personnes en convalescence. L’association du tourisme médical, basée à Palm Beach Gardens, affirme que le sud de la Floride pourrait devenir dans un avenir très proche un épicentre du tourisme médical. VisitFlorida, le fer de lance officiel du tourisme, l’a d’ailleurs bien senti et a accordé dernièrement neufs subventions à des fournisseurs de soins de santé dans le cadre du  Global Medicine Program dans le but de promouvoir à l’échelle nationale et internationale le tourisme médical en Floride. Ainsi, au cours de sa première année, le programme a favorisé l’arrivée de patients au Centre de cancérologie.  Ella Milbank Foshay de Jupiter, où se trouve l’un des rares systèmes de radio chirurgie M6 du CyberKnife aux États-Unis, et depuis son lancement, le Broward Health International, qui exploite des hôpitaux à Coral Springs, Imperial Point, Weston et Fort Lauderdale, ainsi que l’hôpital Chris Evert Children’s, a vu sa base annuelle de patients se développer considérablement. En règle générale, l’objectif des interventions des organismes publics est de faire avancer le tourisme médical, non seulement à Miami, mais aussi dans les deux autres comtés en proposant des soins spécifiques qui ne sont offerts qu’ici. 

Notons également que dans le Sud de la Floride, plusieurs centres médicaux majeurs et certains hôpitaux universitaires offrent des coordonnateurs de services pour aider les patients internationaux à prendre des dispositions en matière de soins médicaux, d’hébergement, de finances et de transport, y compris les services d’ambulance aérienne.

 

Un « Marché » en plein développement 

Selon les experts,  5% de tous les patients recevant un traitement en Floride ne vivent pas dans l’état. Parmi ceux-là, 3,5% vivent aux États-Unis  et 1,5% viennent de l’extérieur. Parallèlement aux soins médicaux qui sont prodigués  aux patients, il est également reconnu que les « touristes médicaux » dépensent plus et restent plus longtemps que les touristes traditionnels. En outre, ils sont souvent accompagnés par des membres de leur famille élargie venus pour les soutenir pendant le processus de rétablissement. Ces parents mangent dans des restaurants locaux, fréquentent les magasins de quartier et profitent également des divertissements pendant toute la durée de leur visite. 

Il faut savoir que progressivement, plusieurs organismes privés d’information ont vu le jour pour apporter aux touristes médicaux un maximum de documentation sur le sujet et les guider dans leurs choix. Voici les organisations les plus connues actuellement :

*Medical Tourism Association® : C’est une association mondiale à but non lucratif qui comme son nom l’indique, est dédiée au tourisme médical. La MTA travaille avec les fournisseurs de soins de santé, les gouvernements, les compagnies d’assurance, les employeurs et autres prestataires de soins de santé. La MTA veut assister, dans leur tourisme médical, les patients internationaux en mettant l’accent sur la fourniture de soins de santé qui peut leur être offerts et veut également les sensibiliser aux innovations spécifiques grâce à des informations rigoureuses. 

La Medical Tourism Association a trois principes: la transparence en matière de qualité et de tarification, la communication et l’éducation.

*www.medicaltourismcity.com : C’est le réseau social officiel de la MTA. Il est considéré comme le plus important dans le domaine du tourisme médical et de l’industrie mondiale de la santé. Cette organisation à but non-lucratif a pour  objectif de mettre en relation les meilleurs hôpitaux internationaux, les fournisseurs de soins de santé, les facilitateurs de voyages médicaux, les compagnies d’assurance et autres sociétés affiliées ayant tous pour objectif commun de promouvoir au plus haut niveau de qualité les soins de santé destinés aux patients reliés au tourisme médical international.

*Medical Tourism Magazine  – www.medicaltourismmag.com : Ce magazine avec une édition imprimée et une édition en ligne est basé à West Palm Beach et est connu  comme étant la «voix» de l’industrie du tourisme médical. Il offre aux membres de la MTA et aux experts de l’industrie l’occasion de partager les développements, les initiatives, les thèmes, et les tendances de l’industrie du  tourisme médical. Le nombre annuel de lecteurs est supérieur à 300 000.

*MedicalTourismCongress.com :  Après 10 ans d’activités, le MTC organise du 2 au 4 octobre 2017 à Los Angeles, CA un nouveau rassemblement où sont attendus jusqu’à 2 000 participants, et 200 fournisseurs qualifiés de soins de santé. Environ 10 000 réunions en réseau sont prévues et de nombreux forums et sommets exécutifs sont programmés avec un accent particulier sur les Amériques.

 

Une réglementation Internationale 

En 2008 un rapport de McKinsey and Co. révélait qu’entre 60 000 et 85 000 touristes médicaux se rendaient aux États-Unis dans le but de recevoir des soins médicaux en milieu hospitalier et que 750 000 américains pratiquant le tourisme médical  avaient en 2007 voyagé des États-Unis vers d’autres pays. 

Aujourd’hui les experts prévoient que l’industrie du tourisme médical considérée dans sa totalité générera annuellement au minimum 100 milliards de dollars et que le Sunshine State sera un de ceux dans le monde qui en prendra une part importante !

Une telle croissance a mis en évidence que les touristes médicaux sont assujettis à un certain nombre de risques, comme par exemple la thrombose veineuse profonde occasionnée par les déplacements en avion ou encore, des soins post-opératoires souvent médiocres. Aussi l’idée d’une « accréditation internationale» attestant du niveau de qualité des fournisseurs de soins de santé a vu le jour dans plusieurs pays dans le monde.

Aux États-Unis, le groupe d’accréditation Joint Commission International (JCI) a été formé en 1994 pour fournir des services de conseil aux clients internationaux. De plus en plus, certains hôpitaux envisagent une double accréditation internationale, pour couvrir la clientèle américaine potentielle, et aussi par exemple  une accréditation pour les patients venant du Canada (QHA Trent) ou autres pays.

         

 Sources : Il est également possible de consulter les sites ci-dessous qui ont permis de documenter cet article.

www.miamiandbeaches.com/things-to-do/travel-guides/medical-tourism-healthcare – www.medicaltourismmag.com – www.wikipedia.org