Pratiquer le « Canoë-Kayak » en Floride, un plaisir unique

Pratiquer le « Canoë-Kayak » en Floride, un plaisir unique


Par Le soleil de la Floride

Dans la terminologie francophone moderne, l’expression « canoë-kayak » définie une activité physique de loisir ou sportive, réalisée grâce à ces petites embarcations sans moteurs déplacées avec des pagaies. Dans cette même catégorie d’activité constituant pour ainsi dire de façon globale les « sports de pagaie », on retrouve également l’utilisation des pirogues ou encore des radeaux (raft) et même des planches (board).

Des différences simples mais fondamentales

Pour bien comprendre ce type d’activité, il est important d’apporter quelques précisions à propos des mots et qualificatifs utilisés par ceux et celles qui pratique ce loisir.

La pagaie : Elle se distingue de l’aviron qui a un point d’attache avec l’embarcation alors que la pagaie est tenue par le pagayeur. La pagaie simple ou double est l’instrument qui permet de propulser et diriger les 5 types d’embarcation citées précédemment. La pagaie simple qui est constituée d’un manche et d’une pale (ou spatule) est généralement utilisée avec les canots, les pirogues, les radeaux et les planches alors que la pagaie double qui réunit 2 pagaies simples est généralement utilisée avec les kayaks.

Les embarcations : Le mot canoë, également appelé canot au Canada, provient de l’espagnol canoa, qui est lui-même dérivé de l’arawak qui signifie « flotter sur l’eau ». Construit à l’origine par les peuples nord-amérindiens, c’est un type d’embarcation légère et ouverte, destinée à la navigation sur les rivières et les lacs. On fait souvent la comparaison et l’amalgame avec la pirogue qui est une embarcation longue et étroite, car souvent réalisée à partir d’un seul tronc d’arbre creusé et que l’on trouve dans quelques régions d’Amérique du sud, en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Océanie. Le canot et la pirogue peuvent embarquer plusieurs personnes et elles peuvent avoir également une propulsion à moteur ou à voile, surtout dans le cas de la pirogue.

Le canot est très fréquemment confondu et associé au kayak qui est à l’origine, essentiellement l’embarcation des Esquimaux. C’est aussi une sorte de canot léger qui utilise une pagaie à deux pales pour le propulser, mais à la différence du canot et des autres embarcations citées, le kayak est recouvert dans sa partie supérieure, pour éviter que l’eau ne rentre dans l’embarcation. En outre, il existe un kayak de rivière et un kayak de mer et généralement, il n’y a qu’un seul passager et plus rarement deux.

Un réseau de plus de 4 300 km le « Florida Paddling Trails »

Les spécialistes du tourisme sont unanimes, la Floride est un paradis aquatique non seulement pour son ouverture sur l’océan Atlantique et le golfe du Mexique, mais aussi pour ses innombrables lacs et rivières. Et la meilleure façon pour découvrir cette nature, c’est de le faire en canot ou en kayak. Il y en a pour tous les goûts allant des petites rivières tranquilles et sinueuses, à celles que l’on trouve en suivant la « Suwannee River Wilderness Trail », sans oublier le fameux « bioluminescent kayak tour ».

Bien que le climat soit toujours très hospitalier en Floride tout au long de l’année, le printemps et l’automne restent cependant les saisons les plus propices pour pratiquer ce loisir. Les températures sont plus agréables, la flore est en fleurs, et les possibilités d’observation de la faune sauvage et des oiseaux sont à leur apogée.

Avec plus de 2 737 km (1 711 mi) parcourant les rivières et les lacs et plus de 1 600 km (1 000 mi) longeant les côtes et suivant les courants marins, il n’y a que l’embarras du choix en ce qui concerne les paysages, les longueurs, mais aussi les niveaux de difficultés.

Il est donc important de bien s’évaluer avant d’embarquer dans un canot ou un kayak et se lancer dans l’aventure, en sachant que trois catégories sont généralement retenues :

  • Débutant: qui comme le qualificatif l’indique, n’a pas de connaissances théoriques ni d’expérience pratique et doit obligatoirement suivre une formation de base.
  • Intermédiaire: le pagayeur a déjà les connaissances de base et une certaine pratique et sait pagayer sur l’eau. Dans certains cas, il peut encore avoir besoin de conseils et/ou de formation.
  • Avancée: c’est une personne généralement dite sportive qui possède les compétences et l’expérience d’un pagayeur aguerri capable de pagayer sur une grande variété de plans d’eau et conditions climatiques.

Quatre circuits à découvrir dans le Sud de la Floride

Voici quatre circuits qui demandent, pour ceux et celles qui prennent la décision de s’y aventurer, d’avoir une certaine habitude de la pratique du canoë-kayak.

Oleta River

Le parc national d’Oleta River de Miami peut se comparer au Central Park de NY, mais situé dans un cadre urbain métropolitain géographiquement en bordure de la baie de Biscayne. C’est le plus grand parc urbain de l’État de la Floride. Il offre plus de 1 000 acres de nature sauvage bordée de mangroves, une caractéristique très particulière; l’Oleta River longue de plus de 11 km (7mi) où les pagayeurs débutants ou expérimentés peuvent se faire plaisir. Pour ceux et celles plus avancés dans leur pratique il y a la possibilité d’aller sur l’océan où il est fréquent d’observer des marsouins et des lamantins. Mais il y a un mais : il faut faire attention à la météo car les vents peuvent rapidement se lever et provoquer de grosses vagues rendant les conditions de pagaie difficiles et exténuantes. Pour les visiteurs d’une nuit qui veulent profiter au maximum du parc, il y a des cabines de style rustique mais climatisées qui sont disponibles. La réservation est obligatoire.

Everglades

Le parc national des Everglades, un des premiers trésors naturels de la Floride, attire des pagayeurs de partout dans le monde. Cet immense espace naturel aquatique encore sauvage, composé de cours d’eau, de marécages et d’une multitude de petites iles offre aux visiteurs une végétation avec des mangroves, de vastes étendues et des forêts. Il bénéficie d’une combinaison unique de plantes subtropicales et tropicales, et d’une très grande variété d’oiseaux et d’espèces marines, et il est le seul endroit au monde où coexistent des alligators et des crocodiles.

Des excursions en canoë-kayak sont organisées à partir de Flamingo, Everglades City et du Collier-Seminole State Park. Les aventuriers ont le choix entre prendre la « 99-mile Wilderness Waterway », ou d’aller d’ile en ile le long de la baie du Golfe et Florida Bay. Il faut savoir qu’en été, les insectes peuvent être embêtants et que des vents violents et de fortes vagues peuvent rendre les conditions de pagaie difficiles. Il est donc important de s’informer de la météo avant de partir.

Florida Keys

Prendre le temps de pagayer dans la région des Keys est un excellent moyen pour découvrir à la fois l’unicité de cet archipel et la splendeur de la vie tropicale qui s’y est développée. À une petite distance des zones urbanisées d’où partent les excursions en canoë-kayak, on trouve des iles inhabitées à la végétation luxuriante sur lesquelles on accoste par des tunnels sinueux traversant des forêts de mangroves. Les pagayeurs peuvent aussi observer une riche diversité de la vie marine et des oiseaux. Les excursions sont généralement d’une journée et ont lieu le long de la Florida Keys Overseas Paddling Trail. Un tracé d’environ 175 km allant de Key Largo à Key West sur lequel il est recommandé d’utiliser le Kayak plus que le canot car le vent est souvent violent avec de grosses vagues ce qui rend la navigation difficile.

Le soir venu, il est facile de retrouver les restaurants, les hôtels, les salles de spectacles et les discothèques pour passer un bon moment après une belle journée.

Bioluminescent Kayak Tour – Titusville

Dans certains endroits de l’océan et des estuaires, les particules bioluminescentes sont si abondantes que tout déplacement de l’eau par le passage d’une embarcation, d’un poisson, d’un simple coup de main ou d’une pagaie, peut produire un spectacle lumineux presque féérique toujours aussi fascinant à observer. Cette bioluminescence, qui ne dégage aucune chaleur, est provoquée par une réaction chimique très efficace qui stimule les électrons.

Ce phénomène naturel est peu connu du grand public parce que peu de gens ont l’occasion de le voir de leurs propres yeux. Il n’est pas indispensable d’avoir un guide, mais si c’est le cas, ils connaissent les meilleurs endroits. En règle générale, il faut sortir en mer au crépuscule, alors que la nuit tombe, c’est un moment très particulier qui permet de voir tout ce qui bouge dans l’eau, des poissons aux lamantins ou encore l’écoulement de l’eau sur les algues, ce qui va générer des éclats fantomatiques de couleur bleu-vert. Dans les zones peu profondes, les mulets sautent hors de l’eau comme une fusée tout autour des embarcations et produisent à la surface de l’eau comme des feux d’artifice et il en est de même avec le mouvement des crabes, des raies et des dauphins à gros nez.

Ce phénomène n’est pas unique car bien des baigneurs ont certainement déjà eu la chance de l’observer lors d’une baignade tardive. Il suffit de glisser sa main à travers l’eau et la peau semble recouverte de paillettes vertes.

Pour les kayakistes, il faut savoir que la bioluminescence est la plus forte près de Titusville, sur la Florida’s Space Coast, et tout particulièrement particulier dans Mosquito Lagoon. Les mois au cours desquels survient la bioluminescence vont de mai à septembre. Une expérience unique dans votre vie à ne pas manquer.

Et pour terminer, du nord au sud de la Floride avec la Suwannee River Wilderness Trail

Pour ceux qui croient que » the journey is the destination » la Suwannee River offre un parcours panoramique fantastique avec des sources, des affleurements de calcaire et des bancs de sable. La Suwannee River Wilderness Trail (SRWT) suit un tracé de 330 km depuis les rivières du bassin fluvial dans le nord de la Floride rurale jusqu’au golfe du Mexique. Le circuit permet de découvrir la nature sauvage tout en éduquant les visiteurs aux questions de protection des ressources culturelles et patrimoniales naturelles du bassin de la Suwannee River. Lors de ce périple, il y a également la possibilité de s’éloigner du fleuve et de se rendre dans des petites villes centres situées à l’intérieur de terres. Ce sont des lieux récréatifs avec des parcs, des musées, des sites culturels et autres attractions mettant en valeur la nature et le patrimoine des villes voisines, et des villages ruraux de toute la région. Chaque ville du centre offre des possibilités d’activités de jour et d’hébergements pour la nuit dans des cabines, des aires de camping ou des logements privés.

Tout au long du tracé, on trouve 7 camps installés au bord de la rivière à des points situés entre les villes. Ils offrent des randonnées à vélo et des excursions à cheval pour couper la monotonie éventuelle du voyage en canoë-kayak. Pour ceux qui projettent de faire une excursion de ce type, le Florida State Park donne des informations via son site sur la piste et des liens vers les autres parcs d’État dans la région, et propose des forfaits couvrant tous les services reliés à l’excursion.

SOURCES : Vous pouvez aussi consulter sur internet les sites suivants qui ont permis de documenter le sujet traité dans cet article : www.visitflorida.comwww.wikipedia.comwww.reserveamerica.comhttp://myfwc.com/recreation/big_bend/paddling_trail.aspwww.SuwanneeRiver.com