L’économie sud-floridienne en tête de file


Par Le soleil de la Floride

Les Canadiens qui ont acheté des propriétés ou qui ont investi en Floride suite à la crise de l’immobilier et la récession nationale de 2007, sont heureux de savoir que l’économie de la Floride va bon train.

Les chiffres montrent qu’en octobre 2015, le taux de chômage est resté stable dans le comté de Miami-Dade et qu’il était légèrement inférieur dans le comté de Broward.

Dans Miami-Dade, ce taux de était 5,8 % en octobre, inchangé par rapport à septembre, selon les chiffres mensuels de l’État publiés vendredi dernier. C’est aussi en baisse par rapport aux 6,4 % enregistrés en octobre 2014. Dans le comté de Broward, le taux de chômage a chuté à 4,7 % en octobre, en baisse par rapport à 4,9 % en septembre 2015 et 5,5 % en octobre 2014. Le comté de Broward a également créé 26 100 emplois depuis l’an dernier, le troisième comté le plus prolifique après Orlando et Tampa. Miami-Dade a créé 24 400 emplois.

En raison de la grande population hispanique vivant en Floride du Sud, les pays d’Amérique latine, notamment le Brésil, reçoivent beaucoup plus de publicité que le Canada. Pourtant, selon « Visit Florida », le plus grand nombre de visiteurs internationaux en 2014, provenait du Canada (4,2 millions), suivi par le Royaume-Uni (1,6 million) et le Brésil (1,6 millions) qui notons-le, possède une population de 203 millions comparé à celle du Canada qui est de 35,8 millions.

À pareille date l’an dernier, les médias de Floride publicisaient largement l’augmentation du tourisme brésilien, ignorant de mentionner le grand nombre de Canadiens. Maintenant, certains économistes craignent que des conditions économiques instables au Brésil, dans d’autres pays d’Amérique latine et en Chine, aient un effet de ralentissement sur l’économie de Floride.

Le taux de chômage, au niveau de l’État, est tombé à 5,1 % en octobre 2015 comparativement à 5,2 % en septembre et à 5,8 % en octobre de l’année précédente. Le taux de chômage au pays était de 5 % en octobre 2015. La grande région de Fort Lauderdale a un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale.

La Floride a créé 239 000 emplois au cours de la dernière année, lui donnant un taux de croissance annuel de 3 % par rapport à 2 % à l’échelle nationale. Le tourisme canadien a eu un grand rôle à jouer dans la relance de l’économie de la Floride et les médias devraient en parler et non ignorer son importance car elle représente en fait, plus que le tourisme. C’est aussi la construction et la vente au détail qui s’enchaine dans une grande partie de l’économie du Sud de la Floride.

Nous devons nous rappeler qu’en 2009, le taux de chômage du comté de Miami-Dade était de 12 % et celui de Broward 10,8 %.

Les Canadiens paient des taxes sur leurs propriétés en Floride, y compris des taxes scolaires alors qu’ils n’ont pas d’enfants à l’école. Ils nécessitent moins de services gouvernementaux que la population permanente en Floride. De plus, le taux de taxe pour les résidents temporaires est plus élevé que celui des résidents permanents.

Une petite reconnaissance pour les Canadiens dans la reprise économique Floridienne serait appréciée!