LE CANADA ET LES  ÉTATS-UNIS DEVRAIENT AVOIR UNE RELATION PLUS ÉTROITE

LE CANADA ET LES ÉTATS-UNIS DEVRAIENT AVOIR UNE RELATION PLUS ÉTROITE


Par Louis S. St. Laurent

Je ne sais pas si quelqu’un sait pourquoi le Canada est lié au Mexique en ce qui concerne les accords commerciaux entre nos deux pays. Lorsque vous considérez l’importance du Canada pour l’industrie touristique de la Floride (le troisième État des États-Unis avec plus de 21 millions de résidents permanents), vous vous demandez pourquoi le Canada et les États-Unis n’ont pas d’accord commercial uniquement pour eux. Le Mexique est peut-être beaucoup plus grand que le Canada au niveau de la population, mais il n’a jamais eu la relation étroite que le Canada entretient avec les États-Unis depuis la première guerre mondiale, jusqu’à ces dernières années.
Nous n’avons besoin d’aucun mur ni d’aucune barrière entre le Canada et les États-Unis, car les Canadiens viennent aux États-Unis et en Floride pour dépenser leur budget touristique, sans aucune raison sous-entendue. Ils ne reçoivent pas d’aide sociale et ne demandent rien en retour. Plus de 3,7 millions de Canadiens visitent la Floride chaque année et constituent le plus grand marché touristique étranger de l’État.
Alors que des pays comme le Mexique et le Brésil attirent parfois plus d’attention, c’est le Canada qui produit réellement un afflux important de touristes à chaque année.
Lorsque la Floride a subi d’importants dégâts causés par des tempêtes comme l’ouragan Andrew à Miami et Charley sur la côte ouest, le Canada a offert son aide avec de l’équipement lourd pour réparer les dégâts causés par ces deux ouragans. Pour Andrews, l’offre a été acceptée et le Canada a envoyé un navire de la marine doté de machinerie lourde pour nettoyer les rues du Sud de Miami.

Lors de l’ouragan Charley en 2004, le Premier ministre canadien, Paul Martin, a offert son aide mais le gouverneur Bush a refusé. Il a déclaré que l’État avait la situation bien en main et n’avait pas besoin d’aide. Auparavant, j’avais informé le Premier ministre que l’aide était nécessaire, car j’avais visité le shérif John McDougall du comté de Lee et j’avais constaté l’ampleur des dégâts et la nécessité d’une aide extérieure, telle que celle procurée par le navire canadien, équipé de machines lourdes. Après avoir vécu plus de six ouragans, je savais que ce n’était pas correct que les Canadiens âgés du comté de Charlotte, réparent eux-mêmes les dommages causés sur les toits de leurs maisons, mais la Floride leur refusait de l’aide car ils n’étaient pas des résidents permanents.

Récemment, le haut taux de taxe imposé par les États-Unis sur l’acier canadien est un autre exemple que le Canada n’est pas traité comme un proche allié des États-Unis. Nous ne devrions jamais oublier qui sont nos vrais amis.


CANADA AND THE US SHOULD HAVE A CLOSER
RELATIONSHIP

I don’t know if any of us know why Canada is tied in with Mexico when it comes to trade agreements between our two countries. When you consider how important Canada is to the tourist industry in Florida (the third largest state in the US with over 21 million permanent residents) you wonder why Canada and the US do not have a separate trade agreement simply between themselves. Mexico may be much larger than Canada in population, but it never has had the close relationship with the US that Canada has had from the first world war until the past few years.
We do not need a wall or any barrier between Canada and the Us because Canadians come to the US and Florida to spend their tourist dollars and for no any other reasons. They are not on welfare and ask nothing in return. Over 3.3 million Canadians visit Florida each year and they are the largest foreign tourist market for this state.
While countries like Mexico and Brazil sometimes get more attention from our tourist industry, it is Canada that really produces a large influx of tourist each year.
When Florida suffered extensive damages from hurricanes like Hurricane Andrew in Miami and Hurricane Charley on the west coast of Florida, it was Canada that offered assistance with heavy equipment to clear the damages caused by these two hurricanes. In Hurricane Andrews, the offer was accepted and Canada sent it’s navy ship with heavy equipment to clear the streets of South Miami.
In Hurricane Charley in 2004, it was Canadian Prime Minister Paul Martin that offered assistance that was turned down by Governor Bush at that time. The Governor stated that the State had the situation well in hand and did not need help. I had previously informed the Prime Minister that help was needed as I had visited the area with then Lee County Sheriff John McDougall and had observed how extensive the damages were and the need for outside help, such as the Canadian ship with heavy equipment. Having suffered through more than 6 Hurricanes I knew that elderly Canadians in Charlotte County should not have been on the roofs of their winter homes repairing the hurricane damages to their roofs because Florida would not allow the State to help them since they were not permanent residents.
Recently, the placing of high US tariffs on Canadian imported steel was another example of Canada not being treated like a close ally of the US. We should never forget who our real friends are.