LE COMTÉ DE BROWARD EST PLUS  SÉCURITAIRE POUR LES TOURISTES  CANADIENS AVEC LE  NOUVEAU SHÉRIF GREGORY TONY

LE COMTÉ DE BROWARD EST PLUS SÉCURITAIRE POUR LES TOURISTES CANADIENS AVEC LE NOUVEAU SHÉRIF GREGORY TONY


Par Louis S. St. Laurent

L’an dernier le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a suspendu le shérif du comté de Broward, Scott Israel, après deux incidents majeurs de fusillades. L’ancien shérif Israel a été tenu responsable d’une réponse non efficace face au massacre de l’année dernière à l’école secondaire Marjory Stoneman Douglas à Parkland, où 17 étudiants et membres du personnel ont été tués, et de la façon dont son département a géré une fusillade en 2017 qui a tué cinq personnes à l’aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood. Le gouverneur a déclaré que « ces incidents démontrent l’incompétence répétée du shérif Israel et la négligence dans l’accomplissement de ses fonctions ».

« Le massacre à l’école secondaire n’aurait peut-être jamais eu lieu si Broward avait eu une meilleure direction dans le département du shérif », a déclaré DeSantis. Dix-sept étudiants et éducateurs ont été tués le 14 février 2018 à l’école, après quoi la réponse du département du shérif du comté de Broward a été remise en question. Une commission d’État a conclu que le département du shérif aurait dû adopter des politiques incitant ses adjoints à confronter les tireurs actifs.

Après avoir déclaré qu’Israel avait fait preuve « d’incompétence et de négligence dans l’accomplissement de ses fonctions », le gouverneur DeSantis a nommé l’ancien sergent de police de Coral Springs, Gregory Tony, au poste de shérif. Il est aussi président d’une entreprise de formation pour affronter des tireurs en action. Ces deux incidents ont eu un impact sur le tourisme puisqu’à l’aéroport, les voyageurs présents lors de la fusillade, avaient été retenus au terminal pendant des heures après l’interception du tireur.

L’ancien shérif Israel s’est opposé à sa destitution, faisant appel aux tribunaux et au Sénat. Cependant, le Sénat de Floride a voté mercredi dernier pour révoquer le shérif du comté de Broward, soutenant la décision du gouverneur Ron DeSantis de l’évincer pour sa réaction choquante lors de la tuerie de 2018 à l’école Marjory Stoneman Douglas, faisant 17 morts. Le vote des 25 contre 15 en faveur de la destitution du shérif Scott Israel, un démocrate, allait largement selon la ligne du parti. Trois sénateurs démocrates ont voté pour le renvoi et un républicain a voté contre.

Le gouverneur DeSantis, un républicain, a remercié le Sénat de Floride « d’avoir réglé cette affaire » dans une déclaration publiée mercredi dernier. « J’espère que le résultat procurera un certain soulagement aux familles de Parkland, qui ont avec acharnement, pris de sérieuses mesures pour réprimer les responsables », a-t-il déclaré.

En décembre dernier, une commission d’État chargée d’enquêter sur la fusillade à Parkland avait constaté que huit adjoints du bureau du shérif de Broward avaient ignoré le protocole relatif aux tireurs en action, qui faisait appel à la poursuite de l’homme armé pour tenter de le désarmer. Quelques mois avant le rapport de la commission, M. Israel avait publiquement défendu ses actions en les qualifiant de « leadership exceptionnel ».