Qui Se Bat Contre Qui Dans La Session Législative 2015 En Floride?


Par Le soleil de la Floride

La session législative 2015 de Floride se termine officiellement le 1er mai. Cette session de 60 jours n’est pas suffisamment longue pour que le budget de l’État soit adopté avant le début de l’année budgétaire, le 1er juillet prochain. Il semble qu’une impasse règne entre la Chambre des représentants, dirigée par les républicains, et le Sénat de Floride, aussi dirigé par les républicains. Les deux chambres de la législature de la Floride doivent s’entendre sur le budget final.

 

Il paraît que les deux aient un ordre du jour que leurs membres respectifs doivent suivre sinon, les membres dissidents seront condamnés à l’exil politique. De l’autre côté, le gouverneur Rick Scott a indiqué qu’il pourrait user de son droit de veto si ceux qui se battent contre lui voudraient créer des projets “fétiches” dans leurs districts d’origine, dans le but de passer leurs factures personnelles. Cela peut ne pas être une mauvaise idée car beaucoup de ces petits projets n’aident pas les contribuables de l’État et sont de nature plutôt locale.

Tout comme Washington, la Floride a aussi des moyens de créer des dépenses qui récompensent les contributeurs politiques ou les gouvernements locaux pour lesquels ils ne veulent pas dépenser l’argent des taxes locales. Des études menées par une organisation locale sur l’habitude d’accouplement de la grenouille ou la vitesse d’envol des oiseaux lors d’une tempête de vent, contribuent à des millions sinon des milliards de dollars d’impôts fédéraux et de l’État qui sont gaspillés chaque année.

En Floride, la législature et le Gouverneur devraient se concentrer à attirer des emplois bien rémunérés et rendre l’État plus attrayant pour les sièges sociaux des entreprises à venir s’établir en Floride. Cela signifie un taux d’impôt plus bas pour les sociétés et supporte un excellent système d’éducation visant à éduquer et à former des étudiants en Floride, capables d’occuper les emplois les mieux rémunérés dans la nation. Elle ne peut dépendre uniquement sur le tourisme pour soutenir ses habitants.

La Maison Blanche joue dur avec la Floride en voulant forcer l’État à étendre la couverture des soins de santé en vertu de l’Obamacare. Sinon, la Floride risque de perdre des milliards les 1,3 milliard de dollars en fonds fédéraux du Medicaid pour aider les hôpitaux qui ont de lourdes factures impayées dues au traitement des patients non assurés et d’un grand nombre d’immigrants illégaux. Ces fonds seront épuisés le 30 juin.

Le projet de loi Obamacare est la pire loi fédérale écrite de ce siècle. Ou vous avez des soins médicaux pour tous les résidents légaux des États-Unis, ou vous laissez le système médical tel qu’il l’était avant l’Obamacare. Vous ne donnez pas des options à chaque État de décider comment fonctionne l’Obamacare ou quelles sont les dispositions du projet de loi que vous décidez d’ignorer. Vous ne permettez pas de dispositions qui ne s’appliquent pas aux syndicats ou aux partisans de l’administration d’Obama sous forme de pourvoir décisionnel.

 

Une des bonnes choses du projet de loi Obamacare est qu’un individu ne peut se voir refuser l’assurance médicale en raison d’une condition préexistante. Cela aurait dû être en vigueur bien avant l’Obamacare.

La bataille entre le Sénat de la Floride et de la Chambre se poursuit. L’un veut élargir l’Obamacare pour couvrir 669 000 résidents additionnels en Floride et l’autre s’y oppose.