Importantes saisies de drogue en novembre Les dirigeants du MSC Cruises en furie


Par Denise Dumont

Au port de Miami, le 17 novembre dernier, six membres de l’équipage du bateau MSC Seaside ont été appréhendés par les agents du Custom et Border Protection alors qu’ils transportaient sur eux un total de 17 livres de cocaïne. 

L’un d’entre eux a été inculpé pour avoir embauché cinq membres de l’équipage, tous originaires d’Afrique du Sud, pour cette opération de contrebande. Ils auraient récupéré la drogue lorsque le Seaside était amarré au port de la Jamaïque pour la livrer à quelqu’un à Miami.

Alyssa Goldfarb, porte-parole de MSC Cruises, a déclaré que tous les membres de l’équipage sont fouillés lorsqu’ils sortent et entrent sur leurs paquebots au PortMiami. MSC a également signé un contrat avec une société de sécurité privée afin qu’elle procède à des vérifications du navire dans le port à l’aide de chiens renifleurs.

D’autre part, au Port Everglades de Fort Lauderdale, ce sont 18,5 tonnes de cocaïne estimées à 500 millions de dollars qui ont été rapportées sur les quais. Ces importantes saisies de drogue effectuées par la Garde Côtière américaine avaient été confisquées sur 15 différents bateaux contrebandiers provenant principalement du Mexique et d’Amérique Centrale.

 

Pénalités pour les Canadiens

Aux États-Unis, être arrêté en possession d’une substance illégale contrôlée est un crime de classe 5, punissable d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à cinq ans et d’une amende de 10 000 $. Être en possession d’une substance contrôlée dans l’intention de la distribuer ou comploter pour la distribuer, est un crime de classe 4, punissable d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans et d’une amende de 20 000 $.

Les Canadiens ne font pas exception à cette règle.

 

En août dernier, deux jeunes femmes du Manitoba ont été arrêtées au Dakota du Nord alors qu’elles étaient en possession de 88 livres de cocaïne. Elles sont en attente de leur sentence.