Chasse à l’ours : un quota de 320


Par Le soleil de la Floride

Le futur pour les deux plus grands mammifères de la Floride était au cœur d’un intense débat à Fort Lauderdale, mercredi 2 septembre dernier.

Cette longue séance publique du Florida Fish and Wildlife Conservation Commission, mettait en jeu le débat sur le contrôle de la population des ours noir et des panthères.

La commission a voté trois contre deux pour ouvrir la chasse à l’ours durant ce mois octobre, avec un quota de 320 bêtes tuées, soit un peu plus de 10 % de la population estimée.

Quant aux panthères, les « experts » croient qu’une population de 240 têtes peut survivre dans la nature sans devoir attaquer le bétail des fermes environnantes pour se nourrir. Mais certains propriétaires de ces fermes d’élevage, disent que la population fragile de ces magnifiques félins est déjà trop élevée et qu’il faut sévir.

Leur sort est définitivement entre les mains des puissants développeurs et éleveurs de bétail.

De nouvelles réunions sont proposées afin d’obtenir l’acceptation du public pour le contrôle de la population des panthères.