Info Express MAI 2018

Info Express MAI 2018


Par Denise Dumont

Prix à la pompe

Tout est à la hausse. La moyenne du gallon d’essence de l’État de la Floride a dépassé le sommet de 2,73 $ atteint l’an dernier, devenant le prix moyen quotidien le plus élevé depuis décembre 2014.

La Floride se classe 20e parmi les États ayant les prix de l’essence les plus élevés. Il en coûte 5 $ de plus pour remplir un réservoir d’essence de taille moyenne, comparativement à la même période l’an dernier. L’essence la plus chère en Floride aujourd’hui, le lundi 23 avril, est à West Palm Beach-Boca Raton (2,86 $) et à Fort Lauderdale (2,80 $).

L’American Automobile Association (AAA) indique une moyenne nationale à la hausse à 2,763 $ (US),  dix cents de plus que la semaine dernière,  pour un gallon de régulier alors qu’en Floride, l’essence affiche une moyenne de 2,738 $.

Au Costco à Davie, le régulier se vend 2,69 $ (US) à 10h30 lundi matin.

 

Python birman : la saison de l’accouplement

Un python birman, qui avait été marqué d’une puce électronique l’an dernier, a conduit les chercheurs à une femelle de 15 pieds de long pesant 115 livres et entourée de six mâles. C’est la plus grande agrégation de ces géants jamais découverte dans le comté de Collier, près de Naples, dans le Sud-ouest de la Floride.

Ces reptiles envahisseurs ont été importés d’Asie et libérés dans la nature en Floride. Ils n’ont aucun prédateur naturel qui peut limiter leur prolifération. Alors ils continuent de multiplier et de manger ce qu’ils peuvent trouver, vidant les Everglades de ses oiseaux et des autres espèces indigènes.

Ils sont placés au sommet de la chaîne alimentaire, sans être chassés ou consommés par d’autres animaux. Seuls les humains étant l’exception. Les chercheurs ont trouvé dans l’estomac de ces reptiles, des lapins, des oiseaux, des opossums, des griffes de lynx et même un bébé cerf.

La femelle au centre de l’agrégation portait 60 œufs.

 

Sécheresse

Le changement des saisons de l’hiver au printemps a provoqué une aggravation indésirable de la sécheresse dans les plaines du Sud-ouest et du Sud des États-Unis.

Au début de l’année, seules quelques petites zones de sécheresse extrême existaient dans les États-Unis contigus mais au fur et à mesure que la saison avançait, les conditions de sécheresse extrême se sont étendues.

À la mi-avril, des parties de sept États du Sud-ouest avaient connu une sécheresse exceptionnelle, accumulant des impacts dérangeants. Les poissons qui sont en danger dans le Rio Grande ont dû être déplacés vers des étendues d’eau plus vastes alors que des parties de la rivière au Nouveau-Mexique se sont asséchées. En Arizona et au Nouveau-Mexique, des oiseaux et des wapitis ont été observés dans les étangs et les cours d’eau pour la nourriture et l’eau, à mesure que les sources naturelles d’eau de surface et de végétation se raréfient.

 

Big Pine Key en feu

Les conditions de sécheresse sont aussi perceptibles en Floride et les habitants des Florida Keys ont eu la frousse.

Un feu de broussaille s’est rapidement propagé en un incendie de plus de 100 acres durant le week-end. Les pompiers ont travaillé toute la nuit de dimanche à lundi pour prévenir l’étendue des dommages et le brasier est contenu à 40 % au moment d’écrire ces lignes, lundi matin.

Les points chauds disséminés demeurent une menace.  À la demande des pompiers, l’électricité a été coupée et environ 1 900 abonnés sont encore privés d’énergie.

Les pompiers de plusieurs agences, y compris Miami-Dade Fire Rescue et Naval Air Station Key West, ont été appelés pour combattre l’incendie.