La perle rare de Jean Forand


Par Denise Dumont

Jean Forand, agent producteur bien connu en Floride, a trouvé après cinq ans de recherches, la perle rare qui rendra irrésistible les soupers-spectacles au Club Tropical cette saison. Pour le plaisir de tous, ce nouveau concept bonifié est possible grâce au talent de Madame Sylvie Héneault.

La présentation des soupers-spectacles au Club Tropical est toujours aussi populaire après 13 ans. La raison est simple, Jean Forand a du flair et il a toujours continué de faire évoluer sa mission d’offrir des soirées de plaisir présentées d’une façon qu’on ne retrouve nulle part ailleurs au Québec ou en Floride.

Depuis environ cinq ans, Jean désirait changer la thématique des vidéos d’ambiance lors des soupers, avant le spectacle. Il a contemplé multiples possibilités mais aucune ne répondait exactement à sa vision, à son instinct. Voilà qu’au printemps dernier, les étoiles se sont croisées.
« J’étais allé à un spectacle de Tony Massarelli, le chanteur préféré de ma mère, où Sylvie Héneault a interprété quelques chansons. Et WOW, j’ai eu un vrai coup de cœur » raconte Jean.

Il n’a suffi que de quelques rencontres avec l’artiste et son agent et mari, Sylvain Morin, pour qu’une entente de trois ans soit signée. En Floride, Sylvie Héneault se produira exclusivement au Club Tropical, débutant ce jeudi 15 janvier.
« Sylvie est une femme extraordinaire avec une voix exceptionnelle et elle transformera l’ambiance, et c’est peu dire » confirme Jean.

Dansez dansez ! Une autre nouveauté…
Les vacanciers et Snowbirds, adeptes de rythmes enivrants et de la danse, rappellent souvent le manque d’opportunités pour se laisser aller. Ils seront toutefois servis à souhait les samedis 2 février et 23 mars car Dany Flanders et Sylvie Héneault offriront deux soupers-dansants ! Réservez vos places dès maintenant car seulement 220 billets sont disponibles pour faire place au plancher de dance.

Sylvie Héneault, l’artiste
Fille du talentueux pianiste Fernand Héneault, Sylvie n’a toutefois pu profiter de la célébrité de son père pour se lancer dans le monde du show-business. Elle n’avait que 11 ans lorsqu’il est décédé.
Même si elle avait chanté dans les 5 @ 7 avec Claude Blanchard, côtoyé les Fernand Gignac, Pierre Marcotte etc., quand elle suivait son père, plus personne n’était là lorsqu’elle était prête à faire son entrée professionnelle dans la communauté artistique.
Dotée d’une voix vraiment exceptionnelle, c’est en 1984-85 qu’elle s’est faite connaître en remportant le titre de Miss Montréal, qu’elle remporte aussi l’année suivante ! À la suite de cette réussite, Sylvie chante dans la plupart des émissions de télé de l’époque, se produit un peu partout, prête sa voix à des commerciaux pour la radio, travaille comme choriste et refuse une proposition de produire un disque.
« Je chante depuis 30 ans et j’ai un bon répertoire pour les danses sociales, le disco, je chante en espagnol et j’aime définitivement les chansons à grosses voix ! » raconte Sylvie… J’adore chanter Ginette Reno, Céline Dion, Whitney Houston, Tina Turner et mon coup de cœur ? You make me feel like a natural woman d’Aretha Franklin ».

Pas surprenant que Jean Forand l’accueille à bras ouverts pour précéder les grands d’aujourd’hui sur la scène du Club Tropical.