LES INONDATIONS MENACENT PALM BEACH


Par Le soleil de la Floride

Des milliers de résidences du comté de Palm Beach, situées près de la mer, pourraient subir les conséquences des prochaines inondations.

Ces demeurent sont situées dans des zones à risques nouvellement identifiées par l’Agence fédérale de gestion des urgences. Ce qui signifie que ces propriétaires devront s’acheter des assurances en raison de ces avertissements de plus en plus sérieux.

Les services de préventions ont dénombré 50 839 propriétés dans des zones à haut risque. Des milliers de propriétaires possédant des prêts hypothécaires endossés par mandat fédéral devront se soumettre à cette obligation. Lorsque ces résidents ont acheté ou construit leur propriété, ils n’étaient aucunement forcés de détenir une assurance contre les inondations puisque l’on n’avait pas vraiment, à ce moment, déterminé les zones menacées.

La carte géographique désignant les zones à risque a été créée en 1989. Mais aucun des endroits les plus vulnérables n’étaient vraiment identifiés dans la classification, ce qui leur permettait de ne posséder aucune assurance. La nouvelle classification touche les résidences de Royal Palm Beach, Wellington, Greenacres et Westgate. Ces secteurs, qui comptent 27 000 résidences, sont maintenant désignés à très haut risque. Le secteur de Juno Beach s’ajoute à ce groupe.

 

Il faut toutefois mettre des bémols dans plusieurs cas puisque plusieurs de ces maisons sont situées sur des espaces un peu plus élevés, ce qui les rend moins susceptibles d’être touchées par la montée des eaux. Les plus sages ont choisi des lieux moins vulnérables en choisissant des terrains au-dessus de l’altitude de base. On les appelle les mini-îles.

 

Le coût des assurances contre les inondations s’élève à quelques centaines de dollars aux propriétaires installés dans les zones moins dangereuses alors que ce sont plusieurs milliers de dollars que doivent débourser les résidents dans les zones à grands risques. Les experts en assurances invitent toutefois tous les résidents qui habitent dans ces secteurs à souscrire à une assurance parce que l’on ne connaît jamais l’ampleur d’une crue des eaux.

 

Heureusement tous ne sont pas dans des situations critiques. Selon la nouvelle carte déterminant les différentes zones, 45 600 propriétaires n’auront pas à payer une assurance. Ces maisons sont situées dans West Boca et dans d’autres parties du Sud-ouest du comté.

 

Les études se poursuivent sur le territoire du comté afin de déterminer avec la plus grande précision possible les endroits menacés. Pour parer aux inondations, West Palm Beach a conçu un plan directeur des eaux pluviales et injecte 25 millions de dollars dans de nouveaux projets de drainage pour les cinq prochaines années.