Les Raptors à Québec


Par Le soleil de la Floride

Pour la première fois de son histoire, la ville de Québec sera l’hôte du camp d’entraînement d’une formation championne d’un circuit sportif professionnel.

Les Raptors de Toronto, qui viennent de remporter les grands honneurs de la NBA (National Basket Ball Association), tiendront une portion de leur camp d’entraînement, du 29 septembre au 3 octobre, au PEPS de l’Université Laval. Malheureusement les entraînements seront tenus à huis clos. Mais la journée du 3 octobre sera réservée au public qui pourra assister à un match intra-équipe, une date parfaite pour les vacanciers et snowbirds avant leur départ vers la Floride. Les billets seront mis en vente dans quelques semaines et ce sera la ruée sans le moindre doute.
Nick Nurse, l’entraîneur de l’équipe, affirme que son équipe a hâte de visiter cette magnifique ville dont l’ambiance est unique. « Il est important pour nous de se rendre dans des endroits où nous ne sommes jamais allés au Canada, d’autant que nous sommes la seule équipe canadienne de la NBA. Nous allons profiter des installations de l’Université Laval qui est reconnue comme une puissance sportive au pays », ajoute Nurse.
Après leur visite à Québec, les Raptors prendront la route du Japon où ils doivent participer à deux matchs hors-concours avec les Rockets de Houston les 8 et 10 octobre, au Saitama Super Arena de Tokyo.
Si Québec accueille les Raptors, elle le doit à Roy Rana, une sommité du basketball au Canada. Avant de joindre le personnel d’entraîneur des Kings de Sacramento en juin dernier, Rana occupait un poste d’entraîneur-chef des Rams de l’Université Ryerson ainsi que des équipes nationales canadiennes de moins de 19 puis de 18 ans. Au fil des ans, il avait développé une belle relation avec l’ancien entraîneur de la formation masculine de basketball du Rouge et Or, Jacques Paiement.
Les Raptors désiraient tenir leur prochain camp plus près de Toronto plutôt que dans l’Ouest canadien, où ils avaient passé les cinq derniers camps d’automne.

Des francophones
Trois joueurs francophones font partie des Raptors, soit le Québécois Chris Boucher, le Camerounais Pascal Siakam et le Congolais Serge Ibaka. Pour Chris Boucher, tenir le camp des Raptors à Québec pourrait favoriser l’implantation d’une concession de la NBA dans la province. « J’espère que cela ouvre des yeux pour avoir une équipe au Québec », dit-il.
L’athlète a souligné l’euphorie qu’a suscitée à Montréal et partout au Québec le succès des Raptors lors de la finale contre le Golden State. « De plus en plus de Canadiens font leur marque dans la NBA », insiste Boucher qui se réjouit de pouvoir passer quelques jours près de sa famille lors du camp au Peps.

Au sud de la Floride, les amateurs de basket ball peuvent apprécier l’équipe Miami Heat en achetant des billets chez Canam Golf : 866-465-3155.