Poursuite pharmacies


Par Le soleil de la Floride

Le comté de Broward s’attaque aux fabricants d’opioïdes, cette drogue qui cause la mort d’un nombre effarant de consommateurs.

Le comté de Palm Beach ainsi que les villes Fort Lauderdale et Delray Beach se joignent au procès qui s’étend également aux pharmacies.

Broward intente une poursuite en justice contre 19 entreprises dont Purdue Pharma, Cephalon et Teva Pharmaceutical Industries ainsi qu’aux pharmacies Walgreens, Walmart et CVS bien connues en Floride. La plainte porte sur des pratiques commerciales trompeuses et déloyales ainsi que sur la nuisance publique, la négligence, l’enrichissement et le racket. On reproche également aux pharmacies de remplir sans discernement les prescriptions douteuses pour les médicaments.

La prise de position de Broward se fait également à travers le pays et repose aussi sur les coûts faramineux qui doivent être dépensés pour venir en aide aux dépendants de cette drogue. Les ordonnances néfastes visent les médicaments comme OxyContin, Opana, Subsys, Fentora et Duragesic dont les versions génériques englobent l’oxycodone, la méthadone et le fentanyl.

Les décès causés par la surconsommation des opioïdes ont pris l’allure d’une véritable épidémie. On estime que cette drogue a causé plus de 1 000 décès dans le Sud de la Floride en 2016, dont 582 dans le comté de Broward et 606 dans Palm Beach l’année dernière. Ce comté abrite plusieurs maisons spécialisées qui accueillent les victimes qui veulent s’en sortir. À la fin de 2016, 10 personnes perdaient la vie par semaine dans Broward tandis que 17 autres étaient victimes de surdoses sans qu’elles soient fatales.

Au procès, on fait valoir que les pharmacies remplissaient régulièrement les prescriptions d’opioïdes de façon douteuse et qu’elles n’avaient pas formé ou supervisé adéquatement leurs employés dans les points de vente, pas plus que de signaler les ordonnances non valides. Devant le tribunal, l’accusation fait valoir que les fabricants ont trompé le public pendant plus de 20 ans sur les dangers et les conséquences comme la dépendance.

Le comté de Broward fait valoir que les fabricants et les pharmacies participent à une activité frauduleuse et les accuse d’avoir payé des organisations fantômes pour faire des promotions et du marketing faux et trompeurs.

Les fabricants nie ces accusations soutenant avoir fait des efforts pour endiguer le détournement de leurs médicaments contre la douleur dans le marché noir.

 

Rick Scott

Le gouverneur de Floride, Rick Scott, vient d’accorder 65 millions de dollars à un fond qui servira à combattre de toutes les façons cette épidémie. On augmentera le nombre de lits pour le traitement et on fournira l’antidote contre la naloxone aux forces de l’ordre, qui sont les premiers intervenants auprès des victimes. Le gouverneur a fait savoir qu’une surveillance encore plus poussée sera faite sur les ordonnances présentées aux pharmaciens. Une autre partie importante, de ce qui deviendra une loi, exigera que les médecins et les membres de leur personnel vérifient les antécédents du patient dans une base de données à l’échelle de l’État, avant de prescrire ou de dispenser les substances contrôlées. Ce but est d’empêcher les toxicomanes de visiter plusieurs médecins ou pharmacies pour s’approvisionner. Auparavant la Floride n’obligeait pas les médecins à recourir à la base de données avant de remplir une prescription.

 

« Un opioïde est une substance psychotrope de synthèse (fentanyl, héroïne) ou naturelle dont les effets sont similaires à ceux de l’opium sans y être chimiquement apparentés. Les opioïdes exercent leurs effets par stimulation directe ou indirecte des récepteurs opiacés, qui sont surtout logés dans les systèmes nerveux central et parasympathique. Les récepteurs de ces organes servent de médiateurs à la fois aux effets bénéfiques et néfastes des opioïdes.» (Source : Wikipedia)