Ron DeSantis rassure les Floridiens

Ron DeSantis rassure les Floridiens


Par Le soleil de la Floride

Le nouveau gouverneur de Floride, Ron DeSantis, n’a pas tardé à passer à
l’action face à la nécessité de résoudre le grave problème de la qualité de l’eau potable
dans son État et de la situation dégradante du changement climatique.

Le gouverneur a, quelques jours après son assermentation, fait savoir que près de trois milliards de dollars seront consacrés pour assainir l’eau potable tout en adoptant une politique plus agressive pour lutter contre les algues qui étouffent le lac Okeechobee et polluent les côtes de l’État.

Après huit années de refus de s’attaquer au changement climatique de la part du gouverneur Rick Scott, son successeur a décidé de nommer un responsable scientifique chargé de traiter les problèmes environnementaux actuels et émergents, qui préoccupent largement la population.
« Les citoyens de la Floride voulaient voir des actions et c’est une action qui a été demandée indépendamment de notre parti » a indiqué le gouverneur.

Ainsi, les mesures décrétées par Ron DeSantis vont permettre de renfoncer la surveillance de la qualité de l’eau dans l’État et de créer un groupe de travail sur les algues bleues, une menace croissante aggravée par le changement climatique et la pollution qui salit constamment les rivières et l’immense lac de la grandeur de la moitié de l’État du Rhode Island.
Le gouverneur a promis d’accélérer la construction d’un réservoir des Éverglades de 17 000 acres et de tenter de mettre fin aux rejets polluants.

L’été dernier, des algues ont pollué plus de 730 kilomètres carrés des rives de la mer pendant que la marée rouge venant du golfe du Mexique tuait tant d’espèces de vies marines.

Les scientifiques se plaignaient, devant la décision de l’ancien gouverneur Scott, d’avoir coupé à plusieurs reprises les ressources financières consacrés à la surveillance de la qualité de l’eau.
Ron DeSantis a fait savoir que les dépenses pour atteindre les objectifs d’assainissement dépasseraient d’un milliard de dollars le budget de Rick Scott.

Ce dernier avait réduit de plusieurs millions de dollars les budgets des districts de gestion de l’eau, ce qui avait entraÎné le départ de scientifiques, d’ingénieurs et d’autres experts en plus de fermer 200 stations de surveillance de l’eau.

Le gouverneur DeSantis crée aussi un bureau de la protection du littoral pour aider à préparer les communautés et les habitats côtiers de la Floride aux impacts de l’élévation du niveau de la mer en fournissant un financement, une assistance technique et une coordination entre les entités étatiques, régionales et locales.

Cette initiative est considérée comme un progrès considérable car la menace de la hausse du niveau de la mer devient de plus en plus évidente.
Les scientifiques prédisent que la mer va s’élever de deux pieds, voire davantage, dans les 40 prochaines années.

Le changement climatique, phrase tabou chez l’administration Scott, a maintenant son bureau dans les quartiers généraux du nouveau gouverneur DeSantis.

Ces mesures ne sont pas les seules adoptées par le gouverneur. Le conseil chargé de protéger les côtes s’oppose catégoriquement à toutes activités pétrolières et gazières au large des côtes de la Floride et à la fracturation hydraulique dans l’État.

Les dernières décisions du nouveau gouverneur rassurent les floridiens qui sont très inquiets et soucieux devant la détérioration des bassins d’eau potable qui alimentent les humains.