Mettre de l’ordre dans ses vins!

Mettre de l’ordre dans ses vins!


Par Jessica Harnois

Le secret d’une soirée réussie? Un potluck! Tout un chacun y va de sa recette préférée, et bien sûr, de son vin préféré. Impossible de rater son coup! Toutefois, si l’ordre de service des plats se fait plutôt facilement, il faut se lever un peu plus tôt pour déterminer celui des vins.

Assurez-vous de faire de votre moment festif, une célébration inoubliable en prenant soin de servir les vins dans le bon ordre. Blanc sur rouge, rien ne bouge. Rouge sur blanc tout fout le camp, dit le dicton. Pourtant, dans certains cas, où un blanc est plus puissant qu’un rouge par exemple, il arrive que le contraire soit prescrit.

La règle d’or, le vin nouvellement servi ne doit jamais faire regretter le précédent. En d’autres mots, l’intensité et le plaisir doivent suivre un crescendo. Ainsi, toutes couleurs confondues : léger, fruité et souple avant corsé, tannique et boisé. Suivant cette logique, il est évident que la plupart des blancs et rosés soient les premiers à déferler dans les verres. Mais pas tout le temps. Prenez un beaujolais rouge, fruité, léger et peu tannique par exemple. Il fera bien pic-pic s’il est servi après un chardonnay américain bien boisé.

Les vins secs seront servis avant les vins doux, dits sucrés, puisque l’intensité aromatique des seconds, surpasse celle des premiers. Comme le repas va du salé au sucré, ça semble presque arrangé avec le gars des vues. Il n’y a d’ailleurs pas de plus grand bonheur qu’un foie gras servi avec un vin jaune (un vin blanc très aromatique capable de faire pâlir nombre de vins rouges) ou un sorbet à l’orange avec un vin de glace.

Qui plus est, ce n’est pas parce qu’un des invités a apporté une bouteille plus dispendieuse ou plus vieille que la vôtre qu’elle est nécessairement meilleure et qu’elle doit être servie à la toute fin. Respectez plutôt la règle du plus léger au plus corsé. Dans le doute, ouvrez les bouteilles et goûtez-les afin de définir l’ordre.

Et, les bulles, quand les sert-on? Du matin au soir… quelle question! À l’heure du brunch en mimosa, à l’apéro avec un brut et au dessert avec un moscato d’Asti!

Que la fête commence!

Washington 2015, Chardonnay, Château Ste-Michelle (Environ 15 $)

Ce blanc américain est issu de la Columbia Valley dans la région de Washington. Le chardonnay a subi un élevage sur lies en fût de chêne français et américain, d’où sa rondeur et ses arômes boisés. Son nez dégage également des arômes intenses d’érable, de pêche et de vanille. En bouche, il révèle une agréable fraîcheur, une texture grasse et un grand équilibre. Servir avec un filet de saumon à l’érable en croûte d’amandes…, et bien sûr, en compagnie de plusieurs copains!

Vous êtes un fervent amateur du rouge? Jetez votre dévolu sur la syrah de la même maison. Un pur délice!