Vins de printemps

Vins de printemps


Par Jessica Harnois

Le printemps est enfin arrivé! Qui dit beau temps, dit vins de soif empreints de fraîcheur et de fruits. Sortez les beaux verres et le limonadier, les vins blancs envahissent les terrasses!

Le printemps, quelle saison magnifique. Avec elle, tout se renouvelle, tout reprend vie. D’ailleurs, la vigne est la première à festoyer son avènement. Dans l’hémisphère nord, elle débourre (déploiement des bourgeons) vers mars ou avril, selon la clémence de Dame Nature. En ce moment même, un nouveau millésime est en train de s’écrire sous le regard de nombreux vignerons attentifs.

En cette saison de renouveau, plusieurs s’adonneront au grand ménage du printemps et à la réalisation de projets extérieurs. Voilà qui mérite un bon verre de vin… ou deux! Les blancs n’ont pas leur pareil pour rafraîchir à l’apéro. Optez pour le pinot grigio de la maison argentine Trapiche. Surtout connue pour ses rouges issus du malbec, Trapiche propose un blanc simple de bonne facture. Au nez, on sent des arômes d’abricot et de miel, tandis que la bouche est fraîche, légère et délicate. Un blanc à avoir toujours au frigo au cas où la visite se pointe à l’improviste! (environ 12 $)

Pour une entrée simple, servie rapidement aux invités, il n’y a rien de tel qu’une couronne de crevettes et sa sauce cocktail classique! Accompagnez-la de l’excellent blanc La Segreta du domaine Planeta. Cet italien est élaboré majoritairement avec le grenache, puis avec les chardonnay, viognier et fiano. Ce dernier est un cépage peu connu provenant du sud de l’Italie, plus précisément de la Campanie. Le fiano est définitivement un cépage à découvrir, en monocépage ou en assemblage, pour ses délicieux arômes de pomme, de fleur et de poire.

Vous tomberez inévitablement sous le charme de cette cuvé originale et séduisante aux arômes intenses d’ananas et de citron confit. Amateur d’huîtres? Garnir d’un zeste de citron avant de servir accompagné d’un verre de Segreta. C’est moi ou ça sent les vacances? (Environ 17 $)

L’amateur de blancs goûteux et gras jettera, quant à lui, son dévolu sur un chardonnay légèrement boisé comme celui de la maison Alamos. Les raisins proviennent de vignes situées en montagne, dans la région de Mendoza en Argentine. Une partie du vin est élaborée en cuve d’inox et de ciment, tandis que l’autre l’est en fût de chêne pour une période de 6 mois, d’où les arômes de pâtisserie sur fond de citron. Sur les papilles, l’attaque est fraîche, presque vive, alors que la texture est grasse à souhait. Il fera un joyeux festin avec un poulet grillé sur le BBQ ou un burger végé au champignon portobello. (Environ 13 $)

Servi en plein soleil, un vin blanc réchauffera rapidement. Pour contrer ce problème, servez-le un peu plus frais que recommandé, puisqu’il gagnera déjà un bon deux degrés juste en passant de la bouteille au verre. À titre indicatif, les blancs sont servis entre 8 et 10 °C.

Bonne soif printanière!