Deano Clavet, Bientôt en visite…


Par Le soleil de la Floride

Heureux de se retrouver en Floride pour des petites vacances en janvier, Deano Clavet, le charmant boxeur émérite, devenu acteur, animateur et même entraineur à ses heures, a accepté l’invitation de venir nous rencontrer à CanadaFest.

 

Intéressant, jovial et bien articulé, Deano Clavet a emprunté un cheminement peu commun pour lui permettre de réaliser son plus grand rêve, soit celui de devenir un acteur professionnel. Quelques classes d’art dramatique au secondaire lui avaient donné la piqure, mais le modèle de l’époque ne lui convenait pas tellement. C’est alors qu’il s’est arrêté à un article sur Jean-Paul Belmondo.

« Ce n’est pas que j’aimais particulièrement l’acteur, mais il était cascadeur et boxeur et cela m’avait impressionné. J’ai donc pensé que si je m’adonnais à la boxe dans le but de me faire reconnaître en tant qu’individu, puis en tant que boxeur, peut-être que j’aurais plus de chance de devenir acteur » raconte le champion.

Fonceur et déterminé, au lieu de prendre plus d’une centaine de combats amateurs pour obtenir une chance d’atteindre le niveau professionnel, Deano a entrouvert la porte après dix combats. Pro-actif et éclairé, il créait ses propres opportunités. Éloquent et charismatique, il a su se démarquer de la masse.

 

South Beach 1983

« À 22 ans, j’avais la chance d’habiter et de m’entraîner dans le cœur de l’action à South Beach » raconte Deano. « Mais je m’ennuyais du Québec, de ma mère, ma blonde, de parler français et je suis revenu à Montréal dix jours plus tôt que prévu en changeant au crayon la date sur mon billet d’avion. Et j’ai quand même gagné mon combat! »

 

Carrière

Georges Dor lui a écrit son premier rôle à la télé. De là, il a paru dans plus de 40 émissions, télé feuilletons et séries télévisées, dont L’âme sœur, Omerta, Scoop et au cinéma on l’a vus dans L’Instinct de mort (Mesrine), Hochelaga, et plusieurs autres. Mais la vie derrière le grand écran n’est pas assurée, ni prévisible. Deano se plaît dans le plus beau rôle de sa vie qu’il occupe depuis plus de 30 ans chez VIA Rail. La gare est pour lui, un théâtre qu’il partage avec des milliers de voyageurs du monde entier.

« En tant qu’agent de gare, j’assiste les voyageurs et vérifie leur droit d’embarquement, j’adore ce contact avec les gens. Je peux maintenant dire merci dans 150 langues différentes! »

Deano offre aussi des ateliers de boxe récréative pour enseigner les rudiments de son sport. Selon lui, c’est l’outil idéal pour se mettre en forme, pour développer l’autodéfense et une meilleure estime de soi. Le boxeur préféré des Québécois arrive en ville…

« Gardez les mains hautes! » dit-il amicalement.