Le monde nous entend et nous voit

Le monde nous entend et nous voit


Par Le soleil de la Floride

La question ne se pose plus, le talent québécois/canadien s’exporte très bien. Que l’on parle de Céline Dion, Shania Twain, Justin Bieber, Cœur de Pirate, Garou, Xavier Dolan ou autres. Terminées sont ces années ou notre plus grande qualité était le silence. Dans les années ’50, Félix Leclerc, Aglaé et Jeanne-D’Arc Charlebois faisaient déjà carrière en France sous l’étiquette folklorique, mais ils étaient bien présents dans le paysage musical français. Je dirais même plus qu’au Québec. Il ne faut pas oublier Lady Alys Robi. Dans les jeunes années ’60, Monique Leyrac ouvrit toutes grandes les portes d’une carrière internationale avec la chanson de Gilles Vigneault, Mon Pays. De la Pologne au Ed Sullivan Show en passant par l’Olympia de Paris et le Perry Como Show, le Carnegie Hall, la Russie et le Canada d’un océan à l’autre, elle véhiculait de sa voix puissante des mélodies d’origines diverses et surtout, celles du Québec. Dirigée par Ettore Strata, un des producteurs de la légendaire Barbra Streisand, elle enregistrait en Anglais et en Français dans les studios de Londres et de Paris. Pendant ce temps, Robert Charlebois trônait sur les palmarès français.

Toute jeune, Céline Dion a cimenté les relations artistiques entre le Québec et toute la francophonie.
Toute jeune, Céline Dion a cimenté les relations artistiques entre le Québec et toute la francophonie.

Les ponts se construisaient plus solidement et plus larges. Avec l’arrivée de « Starmania », les murets furent démolis et ce qu’on appelle l’échange culturel, le devint vraiment. Fini l’échange unidirectionnel de l’Europe vers notre pays. Maintenant, il y avait deux voies bien actives. Nous adoptions, depuis de nombreuses années, leurs talents et maintenant, ils découvraient les nôtres. Une vague artistique déferla sur Paris et sur le monde. Les arts de toutes sortes trouvaient preneurs en Europe comme en Amérique. On nous découvrait enfin !

De silencieux que nous étions, nous venions de prendre notre place chez les grands. De Paul Anka à Michael Bublé et de Shania Twain à Justin Bieber, en passant par Robert Goulet et Gisèle McKenzie, le marché anglophone mondial était déjà envahi et souvent dominé par nos ambassadeurs sur la scène comme au cinéma, à la télévision comme au Hit Parade.

Félix Leclerc fut assurément la tête de pont qui a conduit à la découverte des talents du Québec.
Félix Leclerc fut assurément la tête de pont qui a conduit à la découverte des talents du Québec.

Le Cirque du Soleil, à lui seul, révolutionna ce monde millénaire. Céline Dion changea le visage de Las Vegas et la relève se fait abondante. Maintenant, on nous entend et on nous voit à travers le monde.

Save