Ma nouvelle vie


Par Le soleil de la Floride

Le 21 août 2014 marque une date importante dans ma vie. Ce jour-là, je suis entré à l’Hôpital Royal-Victoria pour un simple examen cardiaque. Je ne m’attendais à rien, même pas à la douleur car il n’y en n’a pas.

Lors de la dernière soirée, avant la démolition du célèbre restaurant « Le Jardin Tiki ».
Lors de la dernière soirée, avant la démolition du célèbre restaurant « Le Jardin Tiki ».

Les médecins exploraient et je voyais tout ça sur deux écrans géants, en noir et blanc. Une quinzaine de minutes plus tard, tout s’éteint et, c’est le silence total. Du moins, pour moi. Une sorte de coma qui durera 36 heures. Quand j’ai repris conscience, je croyais que la procédure avait été faite et que tout était terminé. Oh, que non ! On m’a transporté dans une chambre pour y dormir la nuit, j’étais parfaitement, ou presque, lucide. Le matin venu, commença la parade des infirmières, des préposées etc. À chaque visite, on me demandait des questions comme : « Où êtes vous ? », « Quelle année sommes nous ? », « Quel jour sommes-nous ? », « Pourquoi êtes-vous ici ? ». À certaines, je pouvais répondre, à d’autres, c’était le blanc total. Plus la matinée avançait, plus on me posait des questions, les mêmes questions, plus je me retrouvais. C’est là que je me suis rendu compte qu’on m’avait habillé d’une couche en papier (Oh, humiliation !), branché à une sonde, vous devinez où et enfilé de longs bas blancs contraignants, avec un beau trou sous chaque bas. Ce n’était vraiment pas le temps d’aller se promener sur la rue Wellington à Verdun.

Une des meilleures chanteuses que je connaisse. C’est presque ma petite sœur et elle est tellement belle. Je vous présente Marie Chantal Cartier. Elle est en spectacle au Restaurant New Casa à Montréa
Une des meilleures chanteuses que je connaisse. C’est presque ma petite sœur et elle est tellement belle. Je vous présente Marie Chantal Cartier. Elle est en spectacle au Restaurant New Casa à Montréa

Maintenant lucide, on m’informa de la situation. J’avais fait un AVC durant la chirurgie exploratoire. On m’a raconté que bien que totalement inconscient, je me suis levé debout sur la table d’opération, je me suis mis à chanter et à me battre avec les docteurs et les infirmières. Joli portrait… Ils ont été obligés de m’injecter plusieurs fois un produit pour faire dissoudre le caillot qui s’était délogé et de m’intuber. Comme je me débattais violemment, ils ont été obligés de m’attacher et de me retenir. Pendant ce temps, mon cerveau était complètement sans connaissance. Je m’imagine, aujourd’hui, avec les petits bas blancs, sans jaquette, debout sur la table froide en train de chanter et de jouer au pirate. Vous devinez que j’ai pris la peine de remercier le personnel avant de quitter l’hôpital. Malheureusement, je suis resté avec mes deux artères bloquées. Ma réaction dans la salle d’opération les avait empêchés de poursuivre la procédure.

Quelques jours plus tard, je faisais partie de la Croisière Country de Richard Gauthier, comme chaque année et la vie reprenait son cours, pour moi. Dans un an ou deux, on reprendra, avec précautions, la même procédure. Cette fois-ci, ils entrevoient de passer par l’aine…

Quand vint le temps de préparer le CanadaFest de Janvier 2015. J’attendais le téléphone de mon patron et ami, Yves Beauchamp. Lui, de son côté, attendait le mien. L’inquiétude s’est installée dans les bureaux du Soleil de la Floride. Certaines personnes s’étaient préparées à me remplacer. Trop gentil de leur part… Mon moral en prenait un coup. La journée de samedi fut pénible, je vous l’avoue mais le dimanche venu, j’avais retrouvé ma colonne et mis les choses au clair. Le plaisir de retrouver Yves Beauchamp et l’équipe du journal me fit un bien énorme. La température n’était pas de notre côté, vraiment pas, mais le public fut chaleureux et patient. Depuis ces années, nous sommes devenus des amis et des complices.

J’ai l’air de courir les restaurants, c’est parce que je prends le temps d’aller entendre mes ami(e)s en spectacle. Ici, nous sommes au restaurant Apelia, sur Jarry à Montréal. Marc Dylan, Geneviève Grenier,-- Line Comeau, Marie Chantal Cartier. Le ti-coune dans le coin droit, c’est moi.
J’ai l’air de courir les restaurants, c’est parce que je prends le temps d’aller entendre mes ami(e)s en spectacle. Ici, nous sommes au restaurant Apelia, sur Jarry à Montréal. Marc Dylan, Geneviève Grenier,– Line Comeau, Marie Chantal Cartier. Le ti-coune dans le coin droit, c’est moi.

Pour moi, tout va bien et j’ai un groupe d’ami(e)s qui est aussi fou que moi. Ça me donne une énergie incroyable. J’ai hâte de vous revoir…