Le Climat de l’État de Floride, avant les changements


Par Denise Dumont

La Floride a mérité son surnom de « Sunshine State » avec 240 jours de soleil par an et les nouvelles statistiques en dénombrent davantage. Mais avant de constater les changements climatiques en cours, voici son profil original.

 

À cause de sa forme et de son absence de chaîne de montagnes, l’État possède un climat relativement homogène agrémenté par des vagues plus fraîches en décembre et janvier. Son humidité estivale est reconnue.

Des masses d’air maritimes et le Gulf Stream influencent cet État dont la plus grande partie se trouve en climat subtropical.  Seules les Florida Keys connaissent un climat tropical, toujours chaud.

L’automne et l’hiver sont des saisons sèches, l’humidité est présente le reste de l’année. La région reçoit en moyenne 132 cm de pluie par an, dont plus de la moitié entre le début de juin et la fin septembre, considéré le mois le plus propice aux ouragans, dont la saison officielle est de juin à décembre.

Quasi quotidiens de juin à septembre, les orages sont généralement de courte durée. Ils peuvent être d’une violence monstrueuse et sont généralement accompagné d’éclairs, de fortes averses, voire de grêle et parfois de tornades.

La fréquence des orages est l’une des plus élevées au monde et on surnomme la Floride « la capitale des éclairs » !

La Floride peut également subir des périodes de sécheresse accompa-gnées d’incendies, comme en 2 000. Mais le record de chaleur de l’État 109,4 °F  (43 °C), a été enregistré le 29 juin 1931 à Monticello, située au centre nord. Key West possède la température moyenne annuelle la plus chaude des États-Unis et reste à l’abri du gel.

Si les iguanes avaient été présents à ce moment, l’espèce aurait été anéantie par le froid de ce record de – 2,2 °F (-19 °C), relevé dans la région de Tallahassee le 13 février 1899. Le 19 janvier 1977, une tempête de neige avait blanchi les villes de Miami Beach et Homestead et les Floridiens n’en croyaient pas leurs yeux !

Quant aux régions situées au nord du lac Okeechobee, elles sont marquées par un climat subtropical humide avec des températures annuelles plus basses que dans les régions tropicales. Leurs hivers sont plus marqués et souvent, elles subissent des vagues de froid qui arrivent du Nord.

Depuis la dernière décennie, les changements du climat planétaire s’accentuent et à quoi peut-on s’attendre pour les prochaines saisons floridiennes ?… À suivre.