Les Haitiens célèbres d’hier à aujourd’hui


Par Le soleil de la Floride

Le mois de février est considéré comme le « mois de l’histoire des noirs » en Amérique du nord et veut mettre à l’honneur les populations noires qui ont dû au cours des siècles derniers se battre pour vaincre l’esclavage et encore de nos jours la ségrégation raciale qui sévit aux États-Unis et dans bien d’autres pays.

Dans cette lutte à finir, le peuple haïtien était l’un des premiers à prendre sa place et à rayonner dans le monde grâce à sa diaspora.

Dans le monde diplomatique, socio-politique et militaire

-Michaëlle Jean : née le 6 septembre 1957 à Port-au-Prince, Haïti, est une femme d’État, diplomate, animatrice de télévision et journaliste naturalisée canadienne. Polyglotte, elle parle cinq langues (français, anglais, espagnol, italien et créole haïtien). Elle fut Gouverneur général du Canada de 2005 à 2010. Elle est actuellement Secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie depuis le 1er janvier 2015. Elle est la première femme nommée à ce poste. Conjointe de Jean-Daniel Lafond, français d’origine également naturalisé canadien.

-Jean Baptiste Pointe du Sable : C’est un mulâtre qui serait né en tant qu’homme libre entre 1745-50 à Saint-Marc dans la colonie française de Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti) d’un marin français et d’une mère d’origine africaine, ancienne esclave. A noter que certaines sources le font naitre à Vaudreuil, près de Montréal, Québec! Élevé en France, il arrive vers 1751 à La Nouvelle-Orléans, remonte le Mississippi jusque dans l’état actuel de l’Illinois où il construit une première maison à Peoria. Il décède le 28 août 1818 à Saint Charles, Missouri (États-Unis).

Il est considéré comme le fondateur et le premier habitant de la ville de Chicago.

-Thomas Alexandre Davy de La Pailleterie, dit le général Dumas: Il est le fils du marquis Alexandre Antoine Davy de la Pailleterie et c’est un général de la Révolution française et du 1er Empire (Napoléon). C’est un mulâtre né en tant qu’esclave le 25 mars 1762 à Jérémie dans la colonie française de Saint-Domingue, (aujourd’hui Haïti) et mort le 26 février 1806 à Villers-Cotterêts (France). Il est le premier général de l’armée française ayant des origines afro-antillaises. Il fit la campagne de Belgique, la guerre de Vendée, la guerre des Alpes, la campagne d’Italie et la campagne d’Égypte. Il est le père de l’écrivain Alexandre Dumas (Les Trois Mousquetaires, Le Comte de Monte-Cristo) et le grand-père de l’écrivain Alexandre Dumas fils membre de l’académie française (La Dame aux camélias).

-Jean-Jacques Audubon (ou John James Audubon aux États-Unis) : né le 26 avril 1785 aux Cayes dans la colonie française de Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti) et mort le 27 janvier 1851 à New York. C’est un ornithologue, naturaliste et peintre d’origine française, naturalisé américain en 1812. Il est le fils illégitime de Jeanne Rabin, dont les origines sont mal définies (immigrée ou mulâtre descendante d’esclave) et d’un capitaine au long court Jean Audubon, qui possédait dans l’île des plantations et des esclaves. Il est élevé en France, à La Gerbetière, dans la propriété de son père près de Couëron à 16 km à l’ouest de Nantes. Il se passionne très jeune pour l’histoire naturelle. En 1803, son père l’envoie aux États-Unis pour échapper à la conscription en vigueur en cette période de guerres napoléoniennes. Il travaille comme contremaître à Mill Grove, une ferme près de Philadelphie, PA propriété de son père (aujourd’hui propriété de la National Audubon Society) et commence à étudier l’histoire naturelle en dirigeant la première opération de baguage du continent. Il est considéré comme le premier ornithologue du Nouveau Monde. Connu et reconnu pour son ouvrage « Les Oiseaux d’Amérique » entre 1830 et 1839.

Dans le monde des Art et des Lettres

-Dany Laferrière : né à Port-au-Prince (Haïti) le 13 avril 1953 où il passe toute son enfance et son adolescence. C’est un écrivain, et scénariste haïtien et québécois résidant à Montréal. Il a reçu le prix Médicis 2009 pour son roman « L’Énigme du retour ». Le 12 décembre 2013, il est élu membre de l’Académie française, où il est officiellement reçu le 28 mai 2015. Il est le deuxième membre de cette institution à l’intégrer sans posséder la nationalité française.

-Sidney Poitier : C’est un acteur et réalisateur américano-bahamien. Il est le fils d’un planteur de tomates, Reginald James Poitier, d’origine haïtienne et d’Evelyn Outten. Il naît le 20 février 1927 lors d’un voyage de sa mère à Miami, dans le quartier de Coconut Grove, mais grandit dans le village de ses parents sur l’île Cat, aux Bahamas. À l’âge de quinze ans, son père l’envoie tenter sa chance aux États-Unis. En 1958 il est nommé à l’Oscar du meilleur acteur devenant ainsi le premier acteur noir à remporter ce prix, puis en 1964, il est le premier acteur noir à recevoir l’Oscar du meilleur acteur.

-Beyoncé Giselle Knowles : née le 4 septembre 1981 à Houston au Texas elle tient ses origines haïtiennes de sa mère. C’est une chanteuse de R&B et soul, compositrice, productrice et actrice. Elle est connue en particulier pour No no no, son premier single avec les Destiny Child.

La diaspora haïtienne en 2017

On peut dire qu’elle est répartie en 3 groupes géographiquement différents :

-Une bonne partie se retrouve en République dominicaine.

-Une autre partie aux États-Unis. Les autorités américaines estiment à plus de 2.5 millions le nombre d’Haïtiens d’origine vivant aux États-Unis. La plus grande partie de ces immigrants légaux, soit environ 700 à 800 000, vivent en Floride. C’est la plus importante communauté aux États-Unis, suivie de très près par celle de la grande région de New-York.

-Une troisième partie dans les pays ou régions francophones comme la France et les départements français d’Amérique (Antilles, Guyane, Saint-Pierre-et-Miquelon), le Canada (Québec et notamment à Montréal), la Belgique et la Suisse.

SOURCE : Vous pouvez aussi consulter les sites internet suivants qui ont permis de documenter le sujet traité dans cet article : www.migrationinformation.orgwww.haiti-usa.orgwww.wikipedia.org