La floride et les premières colonies européennes.


Par Le soleil de la Floride

Bien que les premières traces de vie humaine, dans cette partie de l’Amérique du Nord, remontent à environ 12 000 ans, les premiers documents écrits connus sur le sujet datent seulement de 1513.

Premières présences espagnoles

C’est en avril 1513 que Ponce de Léon, venant de Porto Rico alors colonie espagnole, accoste pour la première fois sur les côtes de cette péninsule encore sauvage. Il lui donne le nom de Florida en l’honneur de la fête des fleurs espagnole de Pâques (Pascua florida). Sa petite expédition d’exploration de 3 navires équipés avec ses propres deniers, arrive sur la côte est de la Floride à un endroit qui de nos jours est discuté, car si la localisation la plus couramment acceptée est Saint-Augustine, de nouvelles preuves semblent indiquer la région de l’actuelle Melbourne Beach, plus au sud.

En 1521, Ponce de León organise une expédition de colonisation avec deux navires. Elle comprend 200 hommes dont des prêtres, des fermiers et des artisans, 50 chevaux et autres animaux domestiques. L’expédition accoste cette fois ci dans le sud-ouest de la péninsule aux environs du fleuve Caloosahatchee ou de l’estuaire de Charlotte Harbor. Les colons sont très vite attaqués par les Indiens Calusa et doivent battre en retraite et reprendre le chemin de la Havane (Cuba). Ponce de León est blessé à l’épaule par une flèche empoisonnée et meurt peu après de sa blessure. Sa tombe se trouve dans la cathédrale San Juan Bautista dans le Vieux San Juan à Puerto Rico.

En 1539 une nouvelle tentative d’exploration et de prospection de l’or fut menée pendant 4 ans par Hernando de Soto. Elle aussi n’a connu aucun succès.

Finalement, en 1559, une autre tentative dans de Pensacola fut dirigée par un certain Luna y Arellano qui après moins deux ans, dut abandonner.

Premières présences françaises

En 1524, François 1er Roi, de France, confie au navigateur et aventurier au service de la France Giovanni da Verrazanno, Florentin d’origine, la mission d’explorer les côtes du continent Nord-Américain et de la mer des Caraïbes. Il parcourt les côtes du Nord au Sud, mais se consacre principalement à la région des Carolines actuelles, délaissant un peu la Floride, compte tenue de la présence Espagnole. Il connait comme Ponce de León, une fin tragique en 1528 lors de l’exploration de certaines iles de . Lors d’une escale pour faire le plein en eau fraiche, il est attaqué avec sa petite équipe par une tribu cannibale. Il est tué et dévoré sur place sous les yeux de son équipage, dont son frère, resté à bord du navire et trop loin pour pouvoir le secourir.

C’est dans les années 1560 à 1564 que la plus importante tentative de colonisation française est menée. En 1562, Jean Ribaud, protestant Huguenot français, explore une partie de et va avec son ami René Goulaine de Laudonnière y installer une colonie. Après une première tentative sur l’ile Parris, SC (Fort Charles), c’est en 1564 qu’est fondé le fort « » (nom donné en mémoire du roi français Châles IX), à l’entrée de la Rivière Saint Johns nommée à l’époque Rivière de Mai et dont la localisation est située de nos jours dans la banlieue de Jacksonville (comté de Duval). Cette tentative de colonisation française fut principalement l’œuvre des protestants Huguenots. Malheureusement en 1565, la presque totalité de la colonie est massacrée par les très catholiques espagnols, exceptés les non-combattants et les personnes de religion catholique romaine. Le fort capturé est alors renommé San Mateo par les Espagnols et occupé par ces derniers. La réponse française allait venir deux ans plus tard quand Dominique de Gourgues reprend possession du fort San Mateo et extermine la garnison espagnole en place. En fait, Le fort La Caroline fut, historiquement parlant, la première fortification construite (avant Saint Augustine) dans l’espace actuel des États-Unis.

Un siècle de bataille entre Européens

Pendant plus de cent ans, le Nord de allait être le théâtre de petites batailles entre Espagnols, Français et Anglais en fonction des conflits ayant lieu sur le continent européen.

Ainsi, Sir Francis Drake, connu pour ses actes de piraterie, attaque en 1586 le village de Saint Augustine et y met le feu après avoir pillé et tué un grand nombre de ses habitants.

Pensacola, à l’extrême ouest de l’état actuel de la Floride sur le golfe du Mexique à la frontière avec la Nouvelle-France (1534-1763) fut de 1719 à 1722, lors de la guerre entre et l’Espagne, un lieu de bataille faisant que la ville fut plusieurs fois sous contrôle français et plus tard dans le temps, sous la domination anglaise…

Notons également que dans cette région Nord-Est de la Floride, l’ile d’Amelia, en face de Saint Fernandina, près de Saint Augustine, est le seul site aux Etats-Unis sur lequel huit drapeaux différents flottèrent au cours des temps dont celui de la France.

De ce passé chargé d’histoire, remontant parfois à plus de quatre siècles, il en reste encore de nos jours des traces importantes, mais qui sont bien souvent méconnues.

Source : Vous pouvez aussi consulter sur internet les sites suivants qui ont permis de documenter le sujet traité dans cet article : www.visitflorida.org, www.wikipedia.org (Ponce de Léon, Jean Ribaud, Goulaine de Laudonnière)