×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

Courtier en immobilier depuis près de vingt ans et résident de Fort Lauderdale depuis 2004, Paul Bilodeau est au sommet de son art. Avec cette expérience en poche, une connaissance accrue du marché floridien ainsi qu’un don naturel pour conclure des transactions, sa carrière est synonyme de succès. Ses clients l’apprécient.

Le Soleil de la Floride a rencontré le courtier il y a quelques semaines à son bureau de Lauderdale by the Sea. Pas de doute, il est occupé le monsieur! Associé à By the Sea Realty Inc., Paul Bilodeau s’investit avec plaisir et fierté dans ce travail qu’il espère accomplir encore bien des années. Sa cote d’excellence et sa réputation ne sont plus à faire. Pour conserver un blason doré et s’assurer d’un calendrier bien rempli, il raconte qu’il ne faut surtout pas dormir sur ses lauriers.

En mouvement

« Premièrement, le marché immobilier est bien différent de celui que nous avons connu il y a quelques années », raconte Paul. « On sait que les devises étrangères, non seulement le dollar canadien, mais aussi les devises européennes et sud-américaines sont très faibles par rapport au dollar américain, ce qui a vite changé la donne.»

Ainsi, moins d’étrangers sont acheteurs. Ce sont les Américains des autres États qui s’accaparent des propriétés de la Floride. Les transactions en argent comptant sont choses du passé. D’ailleurs, lors de notre rencontre, nous avons fait le trajet avec monsieur Bilodeau pour confirmer l’inspection d’un condo à Pompano. Celui-ci venait d’être vendu comme résidence d’hiver à des gens du Kentucky.

Selon les explications du courtier, le marché immobilier est de retour à l’époque du financement. Ceci engendre inévitablement diverses obligations et contraintes, rendant plus laborieuse la tâche des agents. Les exigences des banques doivent être rencontrées, et il y a celles des assureurs, sans oublier les évaluations etc.

Tout doit être orchestré afin de ralentir, le moins possible, la cadence de fermeture des dossiers. L’art de bien négocier est impératif dans ces conditions.

L’importance de faire affaire avec un courtier expérimenté, parfaitement bilingue et connaissant le monde du financement, joue en faveur du client vendeur ou acheteur.

Inventaire immobilier

« La région de Fort Lauderdale est bien différente de celle des villes plus au sud », explique Paul. « Nous, dans Fort Lauderdale et un peu plus au nord, nous bénéficions d’un inventaire bien balancé. C’est-à-dire que ce n’est ni un marché de vendeur, ni un marché d’acheteur, contrairement à Miami par exemple. »

Depuis l’avant crise de 2007, les villes florissantes du comté de Miami-Dade construisaient pratiquement sur mesure pour accueillir la clientèle d’Amérique du Sud. Mais ce marché est tari. L’énorme quantité de propriétés opulentes à vendre donne des maux de tête aux développeurs et propriétaires voulant s’en défaire. Et ce manque soudain des investissements provenant du Venezuela et du Brésil par exemple, est une conséquence directe de la faible valeur de leur devise par rapport au dollar US.

« Reste que le marché des secondes résidences occupe encore une grande place des transactions immobilières dans la région. En hiver, la température dans les États du Nord et du Nord-est sera toujours misérable en comparaison avec celle de la Floride. »

Quant à ce Sherbrookois aventurier, devenu citoyen du Globe avant de finalement faire de la Floride son chez-lui permanent, il semble profiter de la vie au maximum! Toujours aussi passionné de la mer et du kitesurf, Paul n’a qu’une épine dans son jardin…

« C’est de plus en plus difficile de trouver du stationnement près de la plage à Lauderdale by the Sea, rendant moins facile de faire des petites séances de kitesurf entre les rendez-vous! »

Les coordonnées de Paul Bilodeau sont à la page … de ce journal. N’hésitez surtout pas à le contacter, il saura répondre à tous vos besoins immobiliers.