La Formule 1 en perte de vitesse

La Formule 1 en perte de vitesse


Par Denise Dumont

De vives protestations ont été manifestées par des résidents de Miami Gardens qui s’opposent fermement à l’organisation d’une course de Formule 1 au Hard Rock Stadium. La course, ses 400 millions de dollars de revenus annuels, les 35 000 nuitées et 4 000 nouveaux emplois peuvent être en péril.

À la suite de plusieurs heures d’audience publique et de débats entre des résidents, les employés de Hard Rock Stadium, des propriétaires d’entreprise et des fans de la Formule 1, les commissaires du comté de Miami-Dade ont voté 7-6 contre la venue de cet événement à Miami Gardens en 2021.

Ils ont aussi adopté deux résolutions qui demandent toutefois un second vote. La première résolution donne le pouvoir aux commissaires d’interdire la fermeture de voies publiques, dans des zones résidentielles et leur proximité, à cause de courses automobiles.
La seconde donne aux résidents de Miami Gardens, le droit de décider s’ils veulent un tel événement ou non, lors d’une audience publique.

Le maire du comté, Carlos Gimenez, veut à tout prix la venue de la F1 et a déclaré qu’il était possible qu’il utilise son droit de veto contre ces deux mesures.

Avec un impact économique annuel potentiel de 400 millions de dollars provenant de ces courses, Gimenez a exprimé qu’il souhaitait que les résidents, l’organisation des Dolphins et les promoteurs de la course parviennent à un accord.

Le bonheur des uns, le malheur des autres
Depuis 2017 que des tentatives de présenter une course de Formule 1 dans la région sont entretenues. La proposition initiale, principalement dirigée par le propriétaire des Dolphins, Stephen Ross, prévoyait le parcours dans les rues du centre-ville de Miami sur le Biscayne Boulevard et autour de PortMiami. Mais cette idée a été abandonnée à la suite des me-naces de poursuites judiciaires de la part des commerçants et résidents.
Ils condamnaient les perturbations durant la semaine de la course et les trois à quatre mois nécessaires à la construction du circuit.

C’est à ce moment que les organisateurs ont commencé à penser au Hard Rock Stadium et aux terrains qui l’entourent. Ils appartiennent tous au très riche Stephen Ross, qui couvrirait les coûts de préparation, y compris ceux de la piste personnalisée de 40 millions de dollars. Le circuit utiliserait presqu’entièrement le terrain du stade et rendrait la course éligible à une subvention pour événement au grand public, dans le cadre d’un accord conclu en 2014 avec le comté.

En plus, l’organisation des Dolphins a le droit légal de tenir des événements sur le site du stade en vertu de son accord avec le comté, ce qui limite le pouvoir des citoyens.

Des résidents de Miami Gardens, vivant à proximité du stade, affirment que la congestion routière est pénible lors d’événements sportifs tenus à cet endroit.

Ils s’inquiètent car une course de Formule 1 s’étend sur plusieurs jours. Le bruit, les interruptions de la circulation et les incidences de la pollution sur la santé et sur l’environnement les préoccupent.

Sean Bratches, directeur général des opérations commerciales de la Formule 1, a déclaré qu’idéalement, l’organisation aurait préféré courir en Floride dès 2019. Austin, au Texas, est présentement l’hôte du seul Grand Prix F1 aux États-Unis et M. Bratches, qui adopte une vision à long terme, espère vivement lancer le second circuit américain à Miami Gardens durant la saison 2021.

En attendant, le site www.f1miamigp.com offre aux résidents de Floride, ceux du comté de Miami-Dade ainsi que ceux de la ville de Miami Gardens, l’opportunité d’exprimer aux commissaires du comté ce que la F1 signifie pour eux en cliquant sur le bouton approprié.