La santé du marché des condos en Floride


Par Denise Dumont

La Loi sur les réductions d’impôts et le Jobs Act, adoptés en décembre, limite les déductions sur les impôts d’États (SALT) rendant alléchant vivre dans des États sans impôt, comme la Floride.

Par conséquent, le marché des copropriétés du Sud de la Floride ont affiché de solides gains au deuxième trimestre, alors que les ventes de maisons unifamiliales continuent de se redresser, selon le rapport d’Elliman publié le 18 juillet dernier.
Le marché des condos, particulièrement à Fort Lauderdale, a montré une amélioration significative. Les ventes ont bondi de 32,4 % à 805 au deuxième trimestre et les ventes de maisons unifamiliales ont chuté de 10,2 % à 531.
Le prix médian d’un condo était de 386 000 $, en hausse de près de 35 % celui d’une maison unifamiliale était de 395 000 $, une augmentation d’environ 16,5 %. Les ventes de condos, qui comprennent les maisons de ville, ont également augmenté à Palm Beach. Un total de 116 fermetures a été enregistré, représentant un bond de 6,1 % sur l’an dernier. Les ventes de maisons ont toutefois chuté à 44, en baisse de 6,4 %.

À Miami Beach, les ventes résidentielles ont augmenté de 10,7 % sur 2017 avec 1 025 fermetures. Les ventes de condos, en hausse de 12,4 % ont atteint 915 transactions. Le prix médian a augmenté de 7 % à Miami Beach, à 438 000 $, en hausse par rapport à l’année précédente.

Moins héroïque
Le sondage démontre que, dans notre région de la Floride, les affiches « à vendre » demeurent plus longtemps devant la porte. Le nombre de jours des propriétés sur le marché a généralement augmenté de près de 10 %. Des niveaux de construction inférieurs à la normale et un marché du travail solide suggèrent que les prix des maisons en Floride ont 92 % de chances d’augmenter au cours des deux prochaines années.

« Moins de gens vendent leur maison pour en acheter une plus grande et cette tendance se poursuivra maintenant que la majorité des propriétaires bénéficient des taux hypothécaires plus bas que le taux actuel », déclare le Dr. Ralph G. DeFranco, Global, économiste en chef pour Arch Capital Services Inc. Le nombre de maisons existantes à vendre n’a pas été aussi bas depuis que les analystes ont débuté à suivre les données au début des années 1980, rendant le marché difficile pour les acheteurs.

Vous trouverez dans les pages de ce journal, des experts en immobilier qui sauront vous conseiller sur le marché floridien.