Mes cépages grecs préférés


Par Natalie Richard Sommelière/Animatrice/Vins au féminin

Cette semaine, je vous présente deux de mes cépages grecs préférés : Assyrtiko et Moschofilero. À première vue, ce sont des mots qui nous disent rien mais je vous garantie que lorsque vous associerez une saveur au nom, vous ne pourrez plus vous en passer. Et j’exagère à peine car ce sont deux types de raisins qui donnent des vins d’une grande fraîcheur, des vins uniques et extrêmement intéressants. Le premier s’exprime sur une minéralité volcanique impressionnante et le deuxième est plus aromatique sur des notes de fleurs et de miel.

 

 

Le vin volcanique de Santorin

Ceux qui y sont allés pourront confirmer que cette fameuse île des Cyclades est un paradis sur terre. Avec ses paysages féériques et ses villas blanches et bleues suspendues à flan de rocher sur la mer, on oublie que Santorin est aussi un volcan. Selon les endroits, la terre est tantôt blanche comme de la craie, noire comme le charbon ou rouge comme le sang. Le climat est aride et désertique, avec des vents immenses qui font qu’on imagine mal qu’on puisse y faire pousser quoique ce soit, surtout pas de la vigne. Pourtant, il y là une viticulture très ancienne qui produit la plus belle expression du cépage Assyrtiko, une variété typique de la Grèce, qui à mon avis rend son meilleur potentiel sur cette île millénaire. Les vins sont d’une vivacité et d’une acidité hors du commun pour un climat si chaud.

 

Je vous recommande d’essayer Thalassitis du vignoble Gaia (23,49$), un vin blanc sec qui présente au nez des notes salines et de minéralité volcanique sur de subtiles arômes de fleurs. En bouche vous retrouverez la même salinité et le côté floral, en plus d’une superbe acidité et une belle finale citronnée. L’accord parfait est bien-sûr les calmars, frits ou grillés, servis avec du citron ou bien une bonne salade grecque. Si jamais vous vous rendez à Santorin, il faut visiter le vignoble situé à l’est de l’île, au bord de la plage, puis au coucher du soleil, allez prendre l’apéro chez Santo Wines pour la meilleure vue de la Caldera et du volcan – qui est toujours en activité d’ailleurs.

 

Le Moschofilero de Boutari

Voici un autre excellent rapport qualité/prix offert par la maison Boutari, une des plus anciennes de Grèce, fondée en 1879. Ils sont parmi les premiers à avoir redonné vie au Moschofilero, un cépage indigène voué à l’extinction à une certaine époque mais beaucoup replanté dans les dernières années, surtout en Péloponnèse, où il se plaît le mieux. Il donne un vin blanc sec et délicat, très aromatique de fleurs blanches, de rose et de miel. En bouche, on retrouve un peu de miel, mais c’est la fleur d’oranger qui ressort sur une belle acidité et des notes de suprêmes d’orange en finale. Avec de la pieuvre ou un bon poisson grillé, c’est un délice! Moschofilero Boutari (13,99$)

Bonne dégustation! Je vous retrouve la semaine prochaine pour vous parler des vins de la plus prestigieuse appellation d’Espagne, le Priorat. Cheers!

Les deux vins suggérés sont disponibles près de chez vous, dans le sud de la Floride.

 

Suivez-moi en direct sur Twitter@natalierichard
Instagram@nrartdevivre
Pour aimerMa page Facebook – NR Art de Vivre