ASPIRANTS AUX GRANDS HONNEURS

ASPIRANTS AUX GRANDS HONNEURS


Par Le soleil de la Floride

À un peu plus de trois semaines du début des camps d’entraînement, des équipes de la Ligue nationale de hockey, dont une forte majorité des formations, se sentent prêtes à emprunter un solide sentier qui leur permettra d’aspirer aux grands honneurs ou du moins à s’inscrire parmi les aspirants.

Comme à chaque saison, il y aura des surprises et des déceptions. Ce monde a largement bougé au cours des derniers mois au point de prévoir de nombreux renversements.

C’est dans la Conférence de l’Est qu’on a assisté à plus de mouvement marqué par la nomination d’Alain Vigneault à la barre des Flyers de Philadelphie, par l’arrivée de P.K. Subban chez les Devils et par le premier choix du dernier repêchage Jack Hugues, puis chez les Rangers qui ont ajouté beaucoup de talent en attaque avec l’embauche d’Artemi Panarin, Jacob Trouba et le jeune Kaapo Kakko.

Ces trois équipes pourraient bien changer la donne lors du prochain calendrier repoussant certains adversaires hors du bal printanier comme les Blue Jackets de Columbus, équipe surprenante le printemps dernier, et le Canadien de Montréal dont le directeur-gérant, Marc Bergevin, n’a pas réussi à attirer des joueurs dominants pour améliorer sensiblement son équipe.

Ce n’est certainement pas le défenseur Ben Chiarot, le gardien Keith Kinkaid, ni les joueurs de soutien Nick Cousins, Riley Barber et Phil Varone qui vont donner un meilleur élan à cette équipe pour participer aux prochaines séries éliminatoires ratées de peu l’an dernier.

Une évaluation des joueurs domi-nants de la LNH montre qu’aucun patineur du Canadien n’est classé parmi les 40 meilleurs du circuit. La situation est inquiétante si l’on considère que plusieurs joueurs de cette équipe ont connu leur meilleure saison en carrière.
Les analystes, à l’exception de ceux de Montréal, sont unanimes pour dire que le Canadien vivra une autre déception. La tentative du directeur-gérant Marc Bergevin a donné un coup d’épée dans l’eau en faisant une offre hostile au jeune Sebastian Aho des Hurricanes de Caroline.
Bergevin compte sur une meilleure ligne de centre avec la venue de Ryan Poehling et la deuxième saison Jesperi Kotkaniemi, mais il serait surprenant que ces deux jeunes recrues deviennent des joueurs meneurs chez le Canadien dès cette saison. D’autant qu’ils n’ont jamais été considérés comme des surdoués tels les Marner, Barkov, Matthews ou MacKinnon.
Le Canadien devra aussi compter sur un autre adversaire de taille cette saison en les Panthers de la Floride. Le directeur gérant Dale Tallon a mis le paquet cet été avec l’assentiment de son propriétaire Vincent Viola qui a ouvert son coffre-fort pour ajouter les éléments manquants à sa formation.
L’embauche du nouvel entraîneur Joel Quenneville, l’un des meilleurs entraîneurs dans le monde du hockey, changera sûrement la culture de perdant qui règne chez cette équipe.

Puis l’addition du meilleur gardien du circuit Sergei Bobrovsky ainsi qu’Anton Stralman et Brett Connolly devrait enfin permettre à cette équipe de devenir une attraction pour les amateurs de sport en Floride qui ne sont aucunement gâtés par leurs équipes professionnelles.