Columbus et Ottawa au marché


Par Le soleil de la Floride

Le directeur gérant des Blue Jackets de Columbus, Jarmo Kekalainen, était coincé. Il ne pouvait pas abandonner ses partisans qui attendent, depuis une éternité, de voir leur équipe faire un vrai bout de chemin en série éliminatoire.

Cette équipe n’a jamais franchi la première étape. Alors le patron a décidé de tenter le tout pour le tout dès cette année, sachant que l’an prochain, il risque de voir son équipe écartée du peloton à la mi-saison.
Comme il est conscient que Artemi Panarin et Sergei Bobrovsky, ses deux vedettes, ne seront plus là l’an prochain, il a emprunté la seule voie qui s’offrait à lui, c’est-à-dire garder ces deux meneurs puis bien garnir son alignement en espérant franchir plusieurs étapes.

Pour y arriver, il a pilé les Sénateurs d’Ottawa en cédant des choix de repêchage pour obtenir deux des meilleurs joueurs de cette formation, soit Matt Duchesne, qui rapporte déjà des dividendes, et Ryan Dzingel. Mais ces deux joueurs jouiront aussi de leur autonomie le premier juillet.

Puis, il a ajouté un défenseur robuste en obtenant Adam McQuaid des Rangers de New York, qui avait été obtenu plus tôt cette saison des Bruins de Boston.

Sachant que d’une façon ou de l’autre tout serait à recommencer l’an prochain, Kekalainen n’avait que ce choix : foncer en avant.
La saison prochaine, son équipe va probablement dégringoler avec le départ assuré de Panarin et Bobrovsky et fort probablement de celui de Duchesne. Comme prix de consolation, les Blue Jackets ont mis la main sur le gardien des Devils, Keith Kinkaid. Et sa banque de choix de repêchage sera largement consommée. Les Blue Jackets avaient le choix de repartir à zéro ce prin-temps ou à l’automne prochain.
Ils ont décidé de retarder de quelques mois.

Les Sénateurs
Quant aux Sénateurs d’Ottawa, la route sera longue et pénible puisqu’ils viennent de liquider leurs meilleurs éléments. Leurs partisans devront s’armer de patience parce que leur équipe partira de loin en octobre. Il y a de l’espoir puisque Pierre Dorion a fait le plein de choix pour les deux prochains repêchages, mais les résultats ne viendront pas avant trois ou quatre ans.
S’il regrette d’avoir céder son choix de cette année à l’Avalanche pour les services de Duchesne, il peut se consoler en sachant qu’avec toutes ces dernières transactions, il possède un choix de première ronde et deux de deuxième tour en juin prochain en plus de deux de première ronde et deux de deuxième tour en 2020.
Puis, à la dernière minute hier, Dorion a cédé Mark Stone, le joueur le plus attrayant sur le marché, aux Golden Knights de Vegas en retour du formidable prospect Erik Brannstrom, un super défenseur de 19 ans excellent en offensive, en plus d’Oscar Lindberg, un joueur de soutien, et un autre choix de deuxième ronde. Stone, qui devait devenir agent libre en juillet, aurait déjà une entente avec Vegas. Aussi, Ottawa pourrait obtenir deux choix de première ronde si Erik Karlsson et Matt Duchesne signaient avec les Sharks de San Jose et les Blue Jackets.
L’autre important marché est l’acquisition de Wayne Simmonds des Flyers par les Predators de Nashville.

Le Canadien
Marc Bergevin a tenu parole. Il n’a pas dérogé à son plan et probablement qu’il ne voulait pas briser la chimie qui règne chez sa troupe.
Il avait juré qu’il ne céderait pas un jeune prospect ni un important choix de repêchage pour un joueur de location, ce qu’il a suffisamment fait dans le passé.
Le Canadien entreprend donc le dernier tournant sans changement majeur. Tout comme les Blue Jackets et les Hurricanes, rien n’est assuré bien que les Penguins de Pittsburgh soient amochés avec des blessures à leurs deux premiers défenseurs, Christopher Letang et Brian Dumoulin. La troupe de Claude Julien vient de perdre quatre matchs sur la route et il devra jouer 12 de ses 20 dernières parties à l’étranger dont celle d’hier, lundi, au New Jersey.

Les Panthers
Du côté des Panthers, Dale Tallon a été peu actif. On parlait énormément d’une transaction impliquant Mike Hoffman mais semble-t-il que le directeur gérant n’a pas obtenu ce qu’il désirait pour ses services.
Finalement, tel que prévu Derick Brassard déménage au Colorado avec un choix de sixième tour en retour d’un choix de troisième tour pour 2020.
On savait que Brassard n’était que de passage en Floride après l’échange qui a amené Riley Sheahan pour les services de Nick Bjugstad et Jared McCann. Cet échange avait été complété dans le but d’économiser cinq millions de dollars pour prendre part aux enchères des joueurs autonomes en juillet prochain.

L’ancien défenseur des Panthers, Erik Gudbranson, est passé des Canucks de Vancouver aux Penguins de Pittsburgh en raison des blessures à Letang et Dumoulin.