Le monde à l’envers


Par Le soleil de la Floride

Incroyable ce qui peut se passer en une semaine dans ce monde qu’est la Ligue nationale de hockey.

Il y a une dizaine de jours, on s’inquiétait vraiment au sujet des performances de Carey Price qui connaissait les pires misères de sa carrière, pendant que le gardien des Panthers, Roberto Luongo, était porté aux nues alors qu’il sortait son équipe du bourbier avec de véritables acrobaties pour donner quatre victoires aux siens.

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, tout ce scénario a été bouleversé alors que Price a rebondi en retrouvant tous ses repères tandis que Luongo perdait tous ses moyens.

 

Price a littéralement volé une victoire aux Flames alors que son opposant Mike Smith faisait un véritable cadeau à Artturi Lehkonen, qui enfilait le but vainqueur à Calgary.  Puis, le gardien du Canadien a été aussi fumant devant les Canucks de Vancouver dans la victoire de 3-2 samedi dernier.

Pendant ce temps, Luongo connaissait deux soirées misérables devant les Blues Jackets de Columbus puis devant les Rangers de New York cédant 11 fois, lui qui n’avait concédé que six buts en quatre sorties.

Les pronostics d’avant saison sont carrément bafoués chez ces deux équipes puisque l’on prédisait un calendrier cahoteux pour le Canadien et une saison de rêve pour les Panthers.

Avant les affrontements Washington-Montréal et Floride-Ottawa, le lundi 19 novembre, le Canadien se retrouve au sixième rang l’Association de l’Est alors que les Panthers végètent au dernier rang, incroyablement avec les Penguins de Pittsburgh.

Au premier quart de la saison, on peut dire que le Canadien a trouvé tous les moyens de décrocher des victoires tandis que les Panthers sont méconnaissables après avoir été la meilleure formation du circuit dans la deuxième moitié de la saison dernière.

Ces deux équipes ne sont pas les seules à renverser les analystes qui leur prédisaient un tout autre cheminement. Qui aurait osé classer les Penguins et Las Vegas 28e et 30e après un mois d’activité?

Et qui avait prévu les Sabres de Buffalo en troisième place de la section Atlantique ?

Ces derniers ne devraient pas talonner longtemps le Lightning et les Leafs. Mais cette équipe possède les ressources pour surprendre en maintenant le rythme pour arracher une place dans les séries de fin de saison.

Les acquisitions du gardien Carter Hutton et de Jeff Skinner profitent largement aux succès des Sabres qui comptent sur un excellent entraîneur en Phil Housley. Skinner, qui a connu trois saisons de 30 buts et plus avec les Hurricanes, est en voie d’atteindre encore une fois ce cap avec ses 14 buts jusqu’ici. Son arrivée compense la perte de Ryan O’Reilly, qui s’est joint aux Blues de St-Louis.

La contribution de Jack Eichel avec ses 18 passes et l’apport de Jason Pominville avec ses 17 points, dont neuf buts, pèsent beaucoup dans les succès de cette équipe. Le duo Eichel-Skinner est dominant.

Si le troisième rang des Sabres dans la section Atlantique étonne, que dire, au moment d’écrire ces lignes, des deux équipes de New York, les Islanders et les Rangers qui occupent les deuxième et troisième rangs de la Métropolitaine.

Jusqu’ici c’est le cas de le dire que tous les connaisseurs se sont gourés. C’est peut-être pour cela que la présente saison semble de plus en plus intéressante.

 

Ailleurs

Les Sénateurs d’Ottawa ne participeront pas aux séries éliminatoires, mais ils constituent tout de même une agréable surprise pour leurs partisans avec 21 points au classement, à quatre points seulement des Bruins et du Canadien, avant les matchs de lundi.

Ce n’est pas l’attaque qui fait défaut puisqu’avec 70 buts marqués, tout comme les Leafs, ils sont la deuxième offensive de la ligue après le Lightning avec 74 buts. C’est la défensive qui fait défaut avec 81 buts accordés, le pire bilan du circuit.