Météo:

Bien-être

LES HORMONES DU BONHEUR EXISTENT

Published: 24 avr. 14 08:00:00

Plus les sciences avancent, plus on peut affirmer que le bien-être d'un individu ne dépend pas seulement de son cœur ou de son estomac comme le laisse croire bien souvent la croyance populaire, mais aussi des réactions biochimiques du cerveau. Les chercheurs ont mis en évidence que l'organisme réagit aux stimulations sensorielles tristes ou heureuses par des messages chimiques appelés neurotransmetteurs. Parmi eux, ont doit en citer deux : les endorphines et la sérotonine aussi connues sous le nom d'hormones du bonheur.

Avoir la forme!

Published: 17 avr. 14 08:00:00

Avoir la forme
Il y a la forme physique et la forme psychologique. La première, si l’on met de côté la maladie, s’entretient en faisant de l’exercice. La seconde est plus subjective, c’est à dire qu’elle passe par la satisfaction de besoins qui sont moins concrets et pas facilement quantifiables. Pour imager ce phénomène, on prend souvent l’exemple du verre dans lequel le niveau de l’eau qu’il contient est juste au milieu. Certains vont voir le verre à moitié plein et d’autre à moitié vide. C’est une question de nature pourrait-on dire, mais il appartient à chacun de prendre en charge son potentiel et d’en tirer le maximum.

La solitude positive

Published: 10 avr. 14 08:00:00

La dynamique sociale véhicule généralement l’idée que le bonheur et le bien-être d’un individu, homme ou femme, ne peut se réaliser que dans la relation avec l’autre. Cela n’est pas tout à fait faux, mais il faut savoir qu’il existe deux niveaux psycho affectifs dans ce besoin de l’autre.

Dégagez-vous une bonne vibration?

Published: 3 avr. 14 08:00:00

De nombreuses observations empiriques et expériences scientifiques ont permis de mettre en évidence que les êtres humains dégageaient à leur insu, ce que l’on pourrait appeler une « vibration » à laquelle les qualificatifs de positif ou de négatif, d’empathique, d’antipathique ou de sympathique, pouvaient s’appliquer pour ne retenir que ceux-là.

Combattre la dépendance à l’alcool et aux drogues

Published: 27 mars 14 08:00:00

Il est bien connu que lorsqu’une personne ne se sent pas bien dans sa vie, elle peut avoir tendance à compenser ce mal-être en consommant des produits qui lui font pour un moment, tout oublier. Les deux moyens les plus connus sont l’alcool et les drogues qui, dans les cas extrêmes, engendrent une dépendance destructrice.

Faire une erreur

Published: 20 mars 14 08:00:00

Quand une personne se trouve confrontée à une erreur qu’elle a faite ou qu’une autre personne a faite, il a plusieurs types de réaction.

L’amitié

Published: 13 mars 14 08:00:00

L'amitié
Ce n’est certes pas dans ces quelques lignes qu’il sera possible de traiter de tous les aspects de l’amitié, un des sujets préférés des poètes, des écrivains et même des professionnels du comportement humain. Ces derniers pour ne retenir que cet espace de réflexion, considèrent que l’amitié n’existe qu’entre personnes n’appartenant pas à la même famille. Cela peut se discuter, mais cela permet de considérer que cette inclinaison affective réciproque entre deux ou plusieurs personnes, permet d’établir des liens privilégiés plus importants que ceux qui peuvent exister avec les autres personnes de l’entourage social ou différents de ceux s’exprimant dans un milieu familial.

Le respect

Published: 6 mars 14 08:00:00

Il y a une tendance populaire, surtout dans la dynamique sociale anglo-saxonne qui dit ; Se respecter est à la base du respect que les autres vont vous témoigner. Si l’on considère la racine latine du mot «respectus» dérivé lui-même de «respicere» signifiant regarder en arrière ou par extension, derrière soi, on a tout de suite l’impression que ce terme a évolué socialement parlant et ne signifie plus tout à fait la même chose. En réalité, le respect que l’on a de soi ou de l’autre en général ne peut se fonder que sur ce qu’a fait cet individu dans le passé.

L’enfant monoparental

Published: 27 févr. 14 08:00:00

L'enfant monoparental
Dans les sociétés dites occidentales, l'éducation des enfants est généralement basée sur un système relationnel père-mère-enfant. Le fait d'une éducation monoparentale avec l'absence du père ou de la mère suivant le cas (ce qui est moins fréquent), va dans la majorité des cas poser un problème dans la petite enfance au moment de la résolution du complexe d' Œdipe (garçon) ou d’Électre (fille) lui permettant de se situer par rapport au féminin ou au masculin et lors de la phase d'identification à l'adulte au moment de l'adolescence.

À vos souhaits!

Published: 20 févr. 14 08:00:00

À vos souhaits
On peut se demander pourquoi certaines personnes lancent un « à vos souhaits » quand elles entendent quelqu’un éternuer. Certaines, les plus âgées, vont même jusqu’à dire «que Dieu vous bénisse » comme si le fait d’éternuer pouvait être mortel.

Accepter de s’engager

Published: 13 févr. 14 08:00:00

L’engagement est certainement un des aspects relationnels qui dans le règne animal, différencie le plus les êtres humains des autres formes de vie.

Répondre par un sourire

Published: 6 févr. 14 08:00:00

Répondre par un sourire
Il faut savoir que les relations humaines sont modulées suivant trois principaux types d’interactions qui sont dites d’autorité, d’affectivité ou encore de plaisanterie quand elles ne rentrent pas dans l’un des deux modèles précédents.

Les émotions font partie de la vie

Published: 30 janv. 14 08:00:00

On peut d’une certaine façon, considérer que les émotions sont l’expression concrète et émergente de ce qui se passe au plus profond de l’être humain en situation interactive. C’est comme un signal positif ou négatif qui informe sur le vécu intérieur du sujet. Que ce soit de la frustration, de l’ennui, de la peine, de la joie, du plaisir, de la colère, de l’euphorie ou tous autres ressentis, les émotions sont là comme un guide qui permet au sujet de s’orienter et de trouver un équilibre qui lui est propre.

Apprendre de ses expériences

Published: 23 janv. 14 08:00:00

Il est bien connu de tout le monde que chaque expérience vécue peut être la source d'une meilleure connaissance des choses ou encore le début d'une plus grande sagesse dans la vie, mais car il y a un mais, peut-on être certain que chaque expérience non réussie sans parler de celles qui peuvent être considérées comme des échecs vont être source de progrès pour celui ou celle qui l'a vécu. Pas certain! Car les témoignages et les études sont là pour l'attester, quand les émotions négatives sont trop fortes, l'être humain à tendance à se replier sur lui-même ou encore, il va refouler et bloquer au plus profond de lui ce qui fait mal. Il faudra des jours, des mois, des années peut-être une thérapie pour analyser sans émotion cette expérience qui s'est avérée être un évènement marquant de la vie. Parfois la blessure est si profonde et si douloureuse que la personne restera maquée à tout jamais et vivra toute sa vie avec une infirmité d'ordre psycho-affective qui limitera ses capacité.

Raisonner ou réagir

Published: 16 janv. 14 08:00:00

Raisonner ou réagir
Cela peut apparaitre comme une subtilité verbale, mais dans les faits, ce ne l’est pas. En effet, ces deux verbes traduisent deux mécanismes bien différents.

Se fier aux apparences

Published: 9 janv. 14 08:00:00

20 ans, 40 ans, 60 ans, et la vie continue
Faut-il se fier aux apparences. C’est là une question à la fois simple et complexe car sans dire que chaque cas est particulier, on peut avancer qu’il y a des regroupements spécifiques. Ainsi prenons le cas d’un enfant né d’un parent criminel, il ne sera pas forcément un criminel, il en est de même d’un enfant élevé dans un milieu criminel, avec cependant plus de possibilités pour lui de se comporter comme un criminel car il aura comme repère de comportement celui que son milieu éducatif lui a transmis. Mais là encore, on ne peut affirmer que cet enfant sera un criminel.

Rien de personnel

Published: 2 janv. 14 08:00:00

20 ans, 40 ans, 60 ans, et la vie continue
Il n’est pas rare d’entendre cette réflexion principalement chez les « anglos » qui en font une règle de base du « savoir négocier » quand ils ont un différend à régler. Le principe est tout à fait connu de toutes les sociétés humaines et tout à fait recommandable pour son efficacité. En effet, le fait de personnaliser un débat ou une tension interindividuelle, peut provoquer une réaction de défense et dans certains cas, d’agressivité de la part de celui ou celle qui se sent dévalorisé ou attaqué.

LE BESOIN D’AIMER

Published: 26 déc. 13 08:00:00

Le besoin d'aimer

On peut se demander pourquoi l’être humain a tant besoin d’aimer. Il est possible d’en définir les principes théoriques fondamentaux sans pour autant détruite le côté merveilleux de l'amour avec un grand « A »

Être passionné (e)

Published: 19 déc. 13 08:00:00

20 ans, 40 ans, 60 ans, et la vie continue
Voilà une expression qui peut renfermer une multitude de significations suivant le qualificatif que l’on peut lui adjoindre. Passion dans les amours, les émotions, les engagements intellectuels et autres. Le mot passion qui nous vient du latin « passio » signifiant souffrir ou endurer est un terme lié à une émotion très forte et intense caractérisée par un enthousiasme ou un désir. Passion positive ou à l’inverse destructrice, mais toujours dépassant la norme.

Avoir des rêves

Published: 12 déc. 13 08:00:00

20 ans, 40 ans, 60 ans, et la vie continue

On peut avancer sans craindre d’être contredit qu’il ne faut pas confondre avoir des rêves et être un rêveur. Ceci dit, il faut cependant souligner que la frontière entre les deux est souvent mince et qu’il est bien important d’en prendre conscience le plus rapidement possible.

Être sincère

Published: 5 déc. 13 08:00:00

20 ans, 40 ans, 60 ans, et la vie continue

La sincérité est certainement une qualité que l’on cherche à développer pour soi-même mais que l’on espère aussi trouver chez les autres. En effet que la sincérité soit vue comme une vertu ou comme une façon d’être, elle est considérée comme l'expression de sentiments réels correspondant à ce qui est vrai et dont on peut apporter la preuve.

La vie en couple : Comment, quand et pourquoi?

Published: 28 nov. 13 08:00:00

Comment, quand et pourquoi, voilà trois questions très simples mais essentielles que les jeunes et les moins jeunes peuvent se poser au moment de se lancer dans une vie de couple.

Être sincère

Published: 21 nov. 13 08:00:00

Il y a différentes façons d’être sincère et de l’exprimer. Premièrement, cela dépend de la situation dans laquelle la personne se trouve impliquée. Est-elle fautive, vainqueur, postulante, subalterne, supérieure, dominée, dominante etc. Secondairement, dans quel système socio culturel cette personne a été éduquée. Par exemple dans certaine société, on va demander à un enfant fautif de regarder l’adulte qui le semonce droit dans les yeux alors que dans d’autres sociétés, c’est l’opposé c'est-à-dire que l’enfant doit baisser la tête et surtout le regard sinon c’est de l’insolence et la sanction n’en sera que plus forte.

Joindre le geste à la parole

Published: 14 nov. 13 08:00:00

Joindre le geste à la parole peut se traduire également par l’idée qu’il faut penser ce que l’on dit et pouvoir le manifester de façon concrète. Par exemple, quand on dit bonne journée, cela est généralement dit avec un certain automatisme tout comme au revoir, mais s’il fallait aider la personne à qui on le souhaite pour qu’elle puisse passer une bonne journée, on peut avancer que peu de personnes se sentiraient responsables et prêtes à le faire!

Non à la calomnie

Published: 7 nov. 13 08:00:00

Il est souvent dit qu’il ne faut pas croire tout ce qui est dit et cela est très facilement compréhensible, mais il est cependant fréquent de rencontrer des personnes qui véhiculent des idées et des histoires qui n’ont aucun fondement véritable. C'est le cas avec les préjugés qui sont en fait des idées préconçues et propagées avec une telle force que l’on ne doute pas de leur valeur ni de leur authenticité. Lorsqu’il est question des relations humaines, ces préjugés vont prendre un sens très particulier c'est-à-dire celui des calomnies. Il est bien connu qu’une personne qui vit une telle situation n’en sortira jamais suivant l’expression populaire totalement blanchie de tous soupçons suivant une logique propre aux calomniateurs qui rétorquerons qu’il n’y a jamais de fumée sans feu en oubliant de s’interroger sur la raison de ce feu et qui l’a allumé.