La cinétose (ou le mal des transports)

La cinétose (ou le mal des transports)


Par Le soleil de la Floride

Chez le chien et le chat, la cinétose est une affection fréquente.

Souvent, nos animaux domestiques nous suivent dans nos déplacements à proximité de la maison, mais la longue route pour l’amener en Floride peut être une toute autre affaire!

Comme nous, les animaux peuvent être affectés par le mal en transport et plus particulièrement en voiture. Souvent bénin, il peut parfois prendre des tournures plus inquiétantes ou même désastreuses.

C’est le temps de vous évader du quotidien et si cette année, vous comptez amener votre animal de compagnie, en avion ou en voiture, assurez-vous que la cinétose ne l’affectera pas…  Ce serait dommage de gâcher votre voyage de cette façon!  

 

Les signes menaçants

Des signes avant-coureurs sont à observer. Si l’animal a un comportement anormal, devient agité et fait des vocalises (miaulement, aboiement, gémissement etc,) il y a de bonnes chances qu’il commence à ressentir des malaises.

Et lorsque vous notez une hyper-salivation, attention! Elle mène rapidement à la nausée. Si les vomissements explosent en série, c’est possible qu’une diarrhée s’en suive. Il faut alors surveiller pour la déshydratation. 

De plus, soyez extrêmement vigilant en cas de chaleur. Le mal des transports chez le chien et le chat semble justement favoriser l’apparition d’un coup de chaleur car, ils sont dans l’incapacité de réguler leur température corporelle. Ils ne peuvent transpirer comme nous, ils doivent respirer très vite et haleter pour compenser.  Et si ce mécanisme de refroidissement ne suffit pas, l’animal devient abattu, moins vigilant et par conséquent, affligé d’une faiblesse musculaire. 

À ce point, la pauvre bête devient déséquilibrée et désorientée. À la limite,  c’est une perte connaissance et même des convulsions qui peuvent s’emparer d’elle.

Prendre conscience du risque lié au transport permet de réagir dès l’apparition des premiers signes.

Ainsi, avant votre départ en vacances, faites des tests. Amenez l’animal en voiture pour faire une plus longue route qu’habituellement et n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.  Il vous donnera des moyens préventifs à la cinétose.