Les capacités surprenantes des chats

Les capacités surprenantes des chats


Par Le soleil de la Floride

Les amoureux de la race féline connaissent les incroyables prouesses et habiletés physiques dont les chats sont capables.

Plus encore, ces adorables et élégantes créatures sont super douées! Voici ce qui les rends si uniques…

Un sens olfactif hyper sensible. Son organe voméro-nasal étant situé à la base de son palais, le chat ouvre la gueule pour gouter et mieux sentir.

Ses vibrisses peuvent ressentir un mouvement simplement par la circulation de l’air.

Ses muscles lui permettent une agilité incroyable. Il peut courir jusqu’à 20 mph sur une petite distance et bondir comme s’il avait des ressorts sous ses coussinets plantaires.

Un balan de funambule. Cette belle queue ne sert pas seulement à vous transmettre l’état de ses humeurs! C’est d’abord et avant tout, un balancier lui permettant de sauter, de marcher avec aisance sur des surfaces d’un demi pouce de large, même perchées très hautes.

Ses oreilles coniques lui permettent de capter les bruits les plus fins et discrets. Son ouïe est simplement cristalline.

Vous avez sans doute remarqué que votre ami félin ne voit généralement pas le morceau de croquette sur le plancher juste sous son nez? Ceci est parce que les yeux des chats ont de la difficulté à se concentrer sur des objets immobiles tout près d’eux. C’est comme un genre de presbytie, mais il voit absolument tout d’un peu plus loin.

La langue d’un chat est très rugueuse parce que ses papilles pointent vers l’arrière et elles sont recouvertes de kératine, cette substance dure qui se trouve aussi dans les ongles humains. Ceci permet à la langue du chat d’agir comme un peigne, essentiel à démêler sa fourrure pendant le toilettage. Lécher son pelage aide aussi à soulager son anxiété, sa peur et sa nervosité. Alors, après une bataille ou un saut raté, ne vous posez pas la question pourquoi il se lèche vigoureusement!

La souplesse féline. La langue du chat ne serait pas aussi utile pour son toilettage sans l’étonnante flexibilité de sa colonne vertébrale, ce qui lui permet de toiletter la quasi-totalité de son corps. Le chat s’étire très souvent pour lubrifier et assouplir les 30 vertèbres de son dos (pas de la queue). Pas surprenant qu’on le prend comme modèle sur les calendriers de yoga!

Ses omoplates de petite taille lui permettent une grande liberté de mouvement. La poitrine plutôt étroite et le manque d’une véritable clavicule, favorise la contorsion pour passer dans des espaces très restreints.

En plus, il a la capacité de dormir des heures durant, de faire ce qu’il veut quand il le veut, et peu importe ses mauvais coups, il trouve le tour de se faire pardonner mieux que n’importe qui…