La susceptibilité, ça se gère!


Par Le soleil de la Floride

Si jamais on vous fait souvent une remarque du genre « on peut rien te dire » ou encore « tu prends tout de travers ou du mauvais côté » et bien vous pouvez peut-être vous classer parmi les personne susceptibles. Bien que vous vous en défendiez très certainement avec conviction, vous pouvez aussi chercher à découvrir les raisons de cette hypersensibilité et apprendre à relativiser.

Les spécialistes de la question ont montré que toutes les personnes dites susceptibles, font preuve d’une hypersensibilité narcissique liée à l’image de soi plus ou moins marquée suivant les sujets.

À la base de cette hypersensibilité et cette de tendance à interpréter de façon négative, un propos ou un geste (ou même son absence), on trouve toujours un manque d’estime de soi. En d’autres termes, une vision positive de soi étant absente, le sujet réagit de peur de ne pas être considéré positivement et ce très souvent de façon excessive et non justifiée.

Les diverses manifestations de la susceptibilité sont bien connues et spécifiques. Pour l’enfant, il se met à bouder, taper des pieds des mains ou encore pleurer bruyamment. Pour l’adulte qui ne peut plus utiliser ce registre d’expressions, les réactions n’en restent pas moins fortes. Généralement, la personne susceptible accuse l’autre de mal lui parler, d’être négatif envers lui, de le critiquer avec méchanceté. À l’extrême, il peut alors se braquer, sur-réagir verbalement et suivant l’expression « faire la tête » et s’isoler.

Tout cela n’est pas grave en soi et peut facilement se corriger à condition d’en prendre conscience et de vouloir changer.

Sur ce, que vous soyez ici en Floride ou au Québec, je vous dis à la semaine prochaine en vous souhaitant d’être heureux et en santé.