LE YIN, LE YANG ET LA SANTÉ


Par Le soleil de la Floride

Ces deux mots qui nous viennent de la langue et de la culture traditionnelle chinoise sont souvent utilisés dans le monde dit occidental. Mais que faut-il entendre par là? Pour les orientaux, l’être humain est le résultat de la combinaison dynamique entre la matière qui est attribuée au « Yin » et l’énergie qui est attribuée au « Yang ».

Si l’on compare cette approche conceptuelle de la vie de l’être humain à celle des Occidentaux, on constate que ces derniers parlent de « physique » et de « métaphysique », ce qui globalement est identique. On peut cependant avancer l’idée qu’une différence existe et qu’elle réside principalement dans l’interprétation que l’on doit faire du yang et du métaphysique. Ces deux notions sont non organiques, non concrètes et leurs définitions vont donc être non objectives et résulter de croyances qui ne peuvent être considérées comme des connaissances scientifiques vérifiables. 

Cependant, si l’on exclut maintenant le fait que les Occidentaux donnent généralement au métaphysique une dimension spirituelle, on peut alors avancer l’idée qu’il devient comparable au principe d’énergie (Qi) du Yang énoncé par les Orientaux.  

Ceci dit, selon la tradition chinoise, la santé est le résultat d’un équilibre harmonieux entre ces deux composants de la vie chez les humains, ce qui est tout à fait acceptable dans le cadre des traditions occidentales qui depuis la nuit des temps considèrent que « la vertu se tient au milieu » (in medio stat virtus) ou en des termes modernes, que l’équilibre entre des forces différente est source de  stabilité et de bien-être.

Sur ce, que vous soyez ici en Floride ou au Québec, je vous dis à la prochaine fois en vous espérant heureux et en santé!