L’HINDOUISME ET LE BOUDDHISME

L’HINDOUISME ET LE BOUDDHISME


Par Gerard Charpentier

L’hindouisme est considéré comme la troisième « religion » d‘Asie et la plus répandue avec plus d’un milliard de pratiquants très majoritairement en Inde, au Népal et au Bangladesh. C’est une des bases spirituelles et morales de la société indienne, car 80% de la population y est hindouiste. L’hindouisme a donné naissance à de très nombreux courants et sectes en Inde et dans la région comme le Bouddhisme, qui avec 325 millions d’adeptes, est l’un des plus grands courants spirituels au monde.

 

Suivant la Cour suprême de l’Inde, le cadre de la « foi hindoue » se définit comme suit :

  1. « l’acceptation respectueuse des Vedas en tant que plus Haute Autorité sur les sujets religieux et philosophiques et l’acceptation respectueuse des Vedas par les penseurs et philosophes hindous comme base unique de la philosophie hindoue ;
  2. l’esprit de tolérance et de bonne volonté pour comprendre et apprécier le point de vue de l’adversaire, basé sur la révélation que la vérité comporte plusieurs apparences ;
  3. l’acceptation des « six systèmes de philosophie » hindoue et d’un rythme du monde qui connaît des périodes de création, de conservation et de destruction, périodes, ou yuga, se succédant sans fin ;
  4. l’acceptation de la croyance dans la renaissance et la préexistence des êtres ;
  5. la reconnaissance du fait que les moyens ou les manières d’accéder au salut (moksha) sont multiples ;
  6. le fait que, malgré le nombre des divinités à adorer, on peut être hindou et ne pas croire qu’il faille adorer des idoles ;
  7. à la différence d’autres religions ou croyances, la religion hindoue n’est pas liée à un ensemble défini de concepts philosophiques. » (extrait de Wikipédia)

 

Sur ce, que vous soyez ici en Floride, au Québec ou ailleurs au Canada, je vous dis à la prochaine fois en vous espérant heureux et en santé!

Sources : www.cairn.info/revue-l-annee-sociologique / www.wikipedia.com