Paix intérieure et spiritualité

Paix intérieure et spiritualité


Par Le soleil de la Floride

Quand on aborde la dynamique humaine sous un angle psychologique et philosophique, on peut dire qu’elle répond à trois types de facteurs qui sont d’ordre physique, mental et spirituel. Les deux premiers correspondent à la dimension organique et émotionnelle propre à chaque individu. C’est le domaine des maladies, des troubles de la personnalité et des relations psycho-affectives. Le troisième facteur, appartient quant à lui, au domaine des croyances et des pratiques religieuses, c’est un espace non scientifique et subjectif régi par des règles bien souvent remises en question.

Dans la dynamique humaine, la spiritualité ressort plus de la croyance en un absolu généralement nommé « Dieu » qui dépasse et gouverne la destinée des êtres humains et qui s’exprime dans le quotidien par le fait de se rendre dans un lieu et de prier ce Dieu suivant des conventions et des normes établies par les humains et qu’on appelle religion. Ceux et celles qui ne sont pas les fidèles d’une religion pensent qu’être spirituel ne demande pas forcément de pratiquer une religion, mais attention, il faut bien comprendre que cette perception individuelle de Dieu, quand elle veut être vécue socialement, doit obligatoirement rentrer dans un cadre régi par le groupe ou la société, ce qui donne naissance aux religions.

Beaucoup de penseurs et de philosophes avancent que pour trouver cette paix intérieure, il est nécessaire de faire fonctionner les trois dimensions de notre dynamique : Le physique, le mental et le spirituel.

Sur ce, que vous soyez ici en Floride ou au Québec, je vous dis à la semaine prochaine en vous espérant heureux et en santé.