Animaux et rénos!


Par Nathalie Lamothe

Lorsque vous planifiez un projet de rénovation, vous faites probablement une liste de tout ce qui doit être fait. Vous déplacez les meubles, prenez des photos et réorganisez votre emploi du temps pour être là lorsque les travailleurs arrivent.

Mais qu’en est-il de votre chien ou chat? Avez-vous réfléchi à la manière dont il va réagir aux changements et aux bouleversements dans son environnement, aux bruits, aux nouvelles odeurs et aux étrangers qui envahissent son territoire?

Il est important de considérer le confort et la sécurité de votre animal lorsque des rénovations domiciliaires sont en cours.

Tout d’abord, n’oubliez pas que l’entrepreneur n’est pas un gardien d’animal. Ce n’est pas son travail de s’assurer qu’il a de l’eau dans le bol ou que l’animal doit aller dehors.

Si vous devez quitter la maison lorsque des travailleurs sont chez vous, pensez à un membre de la famille ou à un ami pour garder votre animal ou consultez un service de garderie pour animaux.

Si vous ne trouvez pas de solution de rechange pour votre compagnon pendant les heures de travail, désignez une pièce en dehors de toute agitation où il peut être confiné en toute sécurité et confortablement.

Les chantiers de construction, grands ou petits, sont pleins de dangers pour les animaux curieux. Les gallons de peinture ouverts, les clous, vis, marteaux et scies peuvent tous être des dangers.

Tout type de projet de rénovation exige qu’il y ait des étrangers dans votre maison. Cela peut causer beaucoup de stress chez les chiens et les chats.

Si possible, établissez une entrée séparée, pour que les travailleurs puissent aller et venir selon leurs besoins sans avoir le souci d’avoir laissé sortir votre animal à l’extérieur par mégarde.

Assurez-vous que les travailleurs placent des bâches autour de la zone de travail, aux ouvertures pour éviter que les polluants, la poussière ne se répandent dans la maison. Les particules en suspension dans l’air peuvent causer des irritations aux voies respiratoires ou déclencher des allergies autant aux humains qu’aux animaux. Il faut minimiser le contact avec les polluants.

Assurez-vous d’utiliser des matériaux contenant peu de COV. Certaines peintures, moquettes et planchers dégagent des toxines et des produits chimiques dans l’air lors de l’installation et de l’enlèvement. Achetez un adhésif faible ou nul en COV pour fixer le tapis ou autre revêtement de sol. Il faut penser que nos compagnons, les animaux, sont plus près du sol que nous, donc sont plus susceptibles de souffrir des effets des gaz dégagés au plancher.

Travaillez à l’extérieur autant que possible. Cela permet de minimiser les dégâts à l’intérieur de la maison et de réduire le risque que votre animal ait des ennuis.

Une fois la journée de travail terminée, il est essentiel de sécuriser les zones de travail et de tout ranger hors de la portée de votre compagnon, comme vous l’auriez fait pour vos enfants.

Nathalie Lamothe Design

nathalielamothedesign.com

754 -204-1049

Styliste en décoration, chargée de projets rénovations