Cannabis thérapeutique, un inhalateur de poche !

Cannabis thérapeutique, un inhalateur de poche !


Par Le soleil de la Floride

Utilisé à des fins thérapeutiques, l’inhalateur de poche serait trois fois plus efficace que le cannabis fumé, dans la diminution de la douleur. L’appareil se distingue par sa grande précision de dosage qui permet au patient de soulager ses douleurs sans passer par la case « psychoactivité » du cannabis. 

Un inhalateur de cannabis précis et connecté

Développé par la société israélienne Syqe Medical, l’inhalateur est semblable à l’inhalateur de ventoline contre l’asthme. L’appareil a été fabriqué à 75% grâce à une imprimante 3D et sera connectable à un smartphone ou à une tablette par Wifi. Ce qui permettra aux patients et aux médecins de suivre la consommation en temps réel et de déterminer précisément (au 100ème de microgramme près) la dose dont a besoin le patient. Le Syqe Inhaler contiendra également des cartouches préchargées de cannabis et une base de données cliniques disponible pour informer le patient. Deux versions sont en cours de développement : la Syqe Inhaler Exo pour usage hospitalier (sortie prévue en Israël fin 2014) et la Syqe Inhaler pour l’usage à domicile (pour début 2015).

Des effets antalgiques rapides

Après avoir réalisé plusieurs études cliniques dont une sur huit patients souffrant de douleurs neuropathiques chroniques, Syqe Medical s’est rendu compte que les effets de soulagement de la douleur se faisaient sentir au bout de 20 minutes seulement. L’inhalateur serait par ailleurs trois fois plus efficace pour diminuer la douleur, que le cannabis fumé ou inhalé avec un spray, évitant au patient les effets désagréables de la marijuana (psychoactivité). Selon les auteurs, les vertiges seraient les seuls effets indésirables notables.

Les propriétés du cannabis thérapeutique

L’intérêt pour le cannabis ou chanvre indien a été relancé dans les années 90 par la découverte d’un analogue du cannabis fabriqué par l’organisme, le cannabinoïde endogène, présent dans le cerveau des hommes comme des animaux. Depuis, plusieurs centaines d’études1,2 ont confirmé certaines de ses propriétés :

  • Propriétés antidouleur, propriétés anti-spasmes, propriétés anti-vomitives et contre les nausées, stimulation de l’appétit, amélioration du sommeil, une dilatation des bronches insuffisante cependant pour traiter l’asthme, une dilatation des vaisseaux pouvant améliorer le glaucome, etc.

D’autres études en cours s’intéressent à ses propriétés face à l’anorexie, l’inflammation, la pression artérielle, certaines tumeurs cérébrales, les troubles obsessionnels compulsifs, le syndrome de la Tourette…