Ce que nous appelons couramment le « botox » est la marque courante de la toxine botulique.

Ce que nous appelons couramment le « botox » est la marque courante de la toxine botulique.


Par Le soleil de la Floride

Les nerfs fabriquent de l’acétylcholine qui agit sur la contraction des muscles. Le Botox va bloquer la diffusion de l’acétylcholine et stopper ainsi la contraction du muscle. Le Botox va donc surtout traiter les rides d’expression notamment les rides du front les rides du lion (situées entre les yeux) et les pattes d’oie (coin des yeux).

Le Botox s’injecte en faible dosage afin d’engendrer les paralysies musculaires localisées (au niveau du front par exemple) afin de diminuer temporairement (5 à 6 mois) les rides.

POURQUOI PRIVILÈGE-T-ON LE TRAITEMENT DU FRONT AVEC LE BOTOX ?

Au niveau du front, il y a une balance entre le muscle élévateur du sourcil (c’est le muscle frontal à l’origine des plis du front) et les muscles abaisseurs du sourcil (responsable des pattes d’oie, des rides du lion). En ramollissant l’un de ces deux muscles, on va supprimer leur contraction et en même temps les rides cutanées situées à la surface de ces muscles. En jouant sur la balance de ces deux muscles, on va pouvoir choisir de faire monter ou descendre les sourcils.

DÉROULEMENT D’UNE SÉANCE DE BOTOX

Quelques jours avant la séance d’injection, il ne faut pas prendre d’aspirine ni d’anti-inflammatoires, à cause des risques de saignement qui pourraient diffuser le produit vers des muscles non ciblés.

Le jour de l’injection

Il faut être démaquillé, la peau parfaitement propre. Avec un crayon dermographique, des soins seront apposés sur les zones d’injections.

Après l’injection de Botox

  • Ne pas faire de sport intensif dans les 4h qui suivent l’injection. Ne pas s’allonger non plus.
  • Ne pas toucher les régions traitées pendant les 24h qui suivent l’injection.
  • Comme avant l’injection, ne pas prendre d’aspirine ni d’anti-inflammatoires.

LE RÉSULTAT EST-IL IMMÉDIAT ?

Les premiers résultats peuvent se voir après 2 ou 3 jours, mais en général il faut attendre 8 jours pour se faire une idée précise du résultat. Eventuellement, une injection correctrice peut-être nécessaire et se fera dans les 3 semaines qui suivent l’injection.

QUELLE FRÉQUENCE POUR LES INJECTIONS ?

Les premières injections sont espacées de 6 à 9 mois à peu près. Après c’est en général une injection par an.

PRÉCAUTIONS ET CONTRE-INDICATIONS DU BOTOX ?

Il est contre-indiqué de pratiquer des injections si :

  • Pathologie neuromusculaire
  • Sous anticoagulants, aspirine, anti-inflammatoires, ou certains antibiotiques
  • Spasmes musculaires
  • Antécédents de paralysie des muscles faciaux
  • Trouble de coagulation
  • Antécédents de dysphagie ou de pneumopathie d’inhalation
  • Pathologie auto-immune
  • Grossesse ou allaitement

RISQUES ET COMPLICATIONS POSSIBLES DE L’INJECTION DE BOTOX ?

Il faut avant tout bien se renseigner pour faire réaliser les injections par un praticien bien formé et expérimenté. Les injections sont indolores, de petites ecchymoses peuvent apparaître aux points d’injection : elles disparaîtront dans les jours qui suivent.

Des œdèmes momentanés peuvent apparaître quelques heures au niveau des paupières. Des céphalées (maux de tête) peuvent également survenir durant plusieurs heures mais dans certains types d’injection uniquement.

Une propagation de la toxine botulique peut provoquer un abaissement de la paupière ou du sourcil, ou une remontée du coin du sourcil. Des perturbations de la mimique (sourire par exemple) et des troubles de l’accommodation peuvent exceptionnellement survenir. Ces troubles sont éphémères et la plupart sont rectifiés rapidement par une nouvelle injection.

Afin de garder un visage plus expressif, on utilise des concentrations de produit plus faibles. C’est à ce niveau que l’on peu juger du savoir faire du praticien.

Aucun accident grave n’a été signalé jusqu’à ce jour. La toxine botulique est utilisée en esthétique à des dosages dix fois inférieurs aux dosages utilisés dans les affections musculaires. Aucun test préalable n’est indispensable, et l’effet est entièrement réversible.