Dites stop au mal de dent !


Par Le soleil de la Floride

J’AI MAL AUX DENTS : QUI CONSULTER ?

La première chose à faire en cas de mal de dent persistant est d’appeler son cabinet dentaire habituel. Si vous n’en avez pas, recherchez le plus proche de chez vous. « La personne qui prendra votre appel saura vous guider à travers plusieurs questions, pour déterminer quelle peut être l’origine de vos douleurs et la marche à suivre pour être soigné(e). Par exemple, si vous pouvez attendre un rendez-vous dans les jours à venir ou si vous devez être vu(e) plus rapidement », nous explique le Dr Decloquement. Il peut arriver que vous ne puissiez pas joindre un cabinet immédiatement (soir ou week-end). « Tentez de patienter au maximum si la situation ne paraît pas être une urgence, même s’il est difficile de supporter ce type de douleur », recommande le chirurgien-dentiste.Cela ne pourra pas toujours être le cas . « Certaines douleurs, provenant d’une pulpite ou un gros abcès ne pourront pas être soulagée à la maison et nécessiteront d’aller aux urgences. »

 

QUELS TRAITEMENTS POUR METTRE FIN AU MAL DE DENT ?

Dans la très grande majorité des cas, si vous avez mal aux dents, il faudra les mains expertes d’un dentiste pour vous soulager. Pas possible d’y échapper. « Les traitements sont multiples, ils dépendent bien évidemment de la source de la douleur et du niveau de gravité de la lésion », nous explique le Dr Decloquement.

« En cas de carie avec douleur passagère, un nettoyage de la cavité de la carie et des bactéries, suivi par l’obstruction avec un produit adapté, suffiront à mettre fin aux douleurs », décrit-il. « Si la carie a évolué jusqu’à la pulpite, avec une inflammation plus profonde et une atteinte du nerf, il faudra le dévitaliser. Il existe des techniques entre les deux, avec possibilité de régénération d’une partie du nerf de la dent si celui-ci n’est pas trop touché. »

Traiter un abcès dépend aussi de son ampleur, comme nous explique le chirurgien-dentiste : « Si la collection purulente est importante, il faudra commencer par un drainage et l’utilisation d’antibiotiques. Mais si la zone osseuse est trop atteinte, il nous faudra aller jusqu’à l’extraction de la dent ». L’extraction sera aussi souvent proposée dans le cas de poussées de dents de sagesse douloureuses, quand celles-ci ne pourront pas sortir correctement.

Comment prévenir le mal de dent ?

Le meilleur moyen d’éviter un mal de dent reste de prendre soin de sa dentition et de mettre l’accent sur la prévention au quotidien. Les nouvelles recommandations de l’Union pour la Santé Bucco-Dentaire sont dorénavant deux brossages efficaces par jour (matin et soir) de deux minutes chacun, et l’utilisation quotidienne de fil dentaire. « Les brosses à dent électriques peuvent être un plus pour rendre le brossage plus efficace dans un temps plus court. Il en existe de deux types : rotatives et soniques », décrit le professionnel. Et d’ajouter : « Il vaut aussi mieux choisir un dentifrice de qualité et privilégier ceux qui contiennent du fluor, qui participe à la reminéralisation des dents. »

Autre élément essentiel pour éviter que tout problème ne devienne douloureux : le rendez-vous annuel de contrôle chez son dentiste. « Une fois par an, cela est tout à fait suffisant, sauf si une dent casse ou se fracture », conclut le spécialiste.

Votre dentiste vous dira si votre condition nécessite un contrôle plus fréquent, afin de prévenir le développement d’une quelconque pathologie. Encore une fois, dans le seul but d’éviter l’apparition de douleurs.