L’orthorexie : quand manger sainement devient une obsession

L’orthorexie : quand manger sainement devient une obsession


Par Le soleil de la Floride

Bien qu’elle ne soit pas scientifiquement reconnue au même titre que l’anorexie ou la boulimie, l’orthorexie est un trouble du comportement alimentaire qui touche de plus en plus de gens. Elle part d’une volonté naturelle de bien manger, une volonté qui tourne petit à petit à l’obsession. L’orthorexique est en effet obsédé non pas par la quantité, mais plutôt par la qualité des aliments qu’il consomme. Il s’impose donc un régime extrêmement contraignant, sans raison médicale, afin de vivre dans un corps sain et pur.

Ainsi, une personne atteinte d’orthorexie peut notamment prévoir ses repas plusieurs jours à l’avance, passer plus de trois heures par jour à penser à son alimentation ou accorder plus d’importance à la valeur nutritionnelle de ses repas qu’au plaisir de manger. Elle culpabilise dès qu’elle s’écarte un peu de son régime. L’orthorexie peut d’ailleurs entraîner de l’isolement : un orthorexique peut en venir à refuser les invitations à souper et les sorties au restaurant parce qu’elles ne lui permettent pas d’avoir le contrôle sur ce qui se trouve dans son assiette.

L’orthorexique adopte aussi certains comportements tels que vérifier le mode de production des aliments, lire toutes les étiquettes et calculer chaque gramme de sel consommé. Les aliments biologiques sont évidemment privilégiés, alors que les sucres et les matières grasses sont considérés comme du poison. Poussée à l’extrême, l’orthorexie peut provoquer une malnutrition et entraîner la mort. Le manque de vitamines, de minéraux et d’autres nutriments peut en effet avoir des conséquences graves sur la santé : fragilisation des os, dérèglement hormonal, importante perte de poids, etc.